Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

Paris, les grandes villes et « la fracture urbaine »

« Paris, comme toute grande métropole, souffre d'inégalités et de ségrégations. Mais, comme toute grande métropole, pour des raisons qui lui sont propres ». Le diagnostic d'Edmond Préteceille, directeur de recherche à l'Observatoire sociologique du changement.

Des riches toujours plus riches dans les beaux quartiers, des pauvres toujours plus pauvres dans les « quartiers d'exclusion »… La « fracture urbaine » serait le prix à payer pour faire partie des villes « gagnantes » de l'économie financière mondialisée. Tel est le constat des sciences sociales sur les grandes métropoles, au terme de quinze ans de débats sur le modèle de la « ville globale ». Ce modèle, qui remet l'économie au centre de la dynamique de transformation des villes, fournit une explication théorique à ce que les experts appellent le processus de « dualisation urbaine ».

Les économies des métropoles sont plus diversifiées et complexes qu'au début des années 1990. Si la capacité d'innovation est sans conteste décisive, les services de consommation collective, la culture et l'industrie le sont tout autant. Les évolutions de la structure sociale des grandes métropoles montrent que, dans la plupart d'entre elles, les effectifs des classes moyennes et des catégories supérieures ont continué d'augmenter. Dans le même temps, le nombre d'ouvriers a fortement diminué. Celui des employés des services aux particuliers, des « précaires » et des chômeurs a lui, également, progressé. Pas de « creusement du milieu » en vue, donc.

Il n'en reste pas moins que chaque métropole reste particulière, générant « ses propres inégalités ». Lesquelles dépendent non seulement de la structure de son économie urbaine, mais aussi de ses politiques publiques, qu'elles soient fiscales ou sociales. Quels points communs, en effet, entre Londres, au marché privé des plus dynamiques, Copenhague, modèle scandinave du welfare state, et Paris, où les politiques publiques nationales et le logement social sont en recul, peu compensés par les politiques locales ? Madrid ou Athènes, au marché immobilier et foncier peu régulé, pondéré par une forte mobilisation des ressources familiales ?

Autant de ségrégations socio-économiques accentuées pour les populations immigrées et les minorités « ethno-raciales » de ces métropoles. Londres et Paris en première ligne, car particulièrement attractives…


Haut de page

Sommaire

à lire

Définir et analyser la ségrégation sociale. In Les mécanismes fonciers de la ségrégation. Edmond Préteceille. ADEF. Paris, ADEF: 9-29, 2004.

Lieu de résidence et ségrégation sociale. Edmond Préteceille. Cahiers Français, (314): 64-70, 2003.

Contact

Edmond Préteceille
Observatoire sociologique du changement (OSC)
CNRS-Fondation nationale des sciences politiques
Tél. : +33 (0)1 45 49 54 81
Mél : edmond.preteceille@sciences-po.fr

Consulter le site web
OSC

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide