Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

Le Paris « extra-muros »

Le Théâtre des Champs-Élysées, la Maison de verre, la Cité de Refuge, la Fondation Cartier… Tous ces joyaux de l'architecture parisienne sont protégés des « agressions extérieures » par le boulevard périphérique, qui suit le tracé de la mythique enceinte de Thiers, édifiée en 1840. Jean-Louis Cohen, architecte et enseignant, membre de l'Unité « Architecture, urbanisme, sociétés » (AUS) nous livre ses réflexions sur le paysage et l'espace publics et sur l'intégration des ouvrages d'art au cœur des villes et à leurs frontières. Avec, comme cas d'école : Paris.

CiteUImmeubleBelge

© Simon Texier.

Fondation Biermans-Lapôtre/Maison des étudiants belges, Armand Guéritte, 1927.


Paris « embastillé »…
Paris, capitale radioconcentrique, est l'une des villes les plus corsetées du monde avec ses six enceintes1 historiques successives et aujourd'hui son périphérique. Tour à tour enjeu de luttes d'influence et théâtre de conflits entre municipalité et État, objet de convoitise des instances militaires, hygiéniques, sportives ou paysagères, la ceinture a pendant un siècle mobilisé réformateurs sociaux, politiciens, militants et professionnels de toute obédience (architectes, paysagistes, ingénieurs). Et pour cause, la ceinture de Paris est ponctuée de réalisations remarquables (Cité universitaire) ou d'édifices isolés (ceux d'Auguste Perret, Albert Laprade, Jean Walter, Claude Parent ou Renzo Piano) qui rendent compte des grands moments de la création architecturale moderne.

…mais Paris « libéré »
Si des solutions urbaines existent dans les limites actuelles de la capitale, il est des enjeux dont la réponse se trouve à l'évidence extra-muros. L'anneau jadis occupé par l'enceinte et sa zone est devenu un seuil plus perméable, en dépit de la coupure physique du boulevard périphérique. Les caractéristiques spatiales des boulevards, l'ampleur des séquences architecturales et la dimension spectaculaire des ouvrages d'art constituant le périphérique, contribuent à en faire une collection de bâtiments où une nouvelle monumentalité apparaît. Le tramway en cours de réalisation sur le boulevard des Maréchaux la révélera prochainement.

Architectes et urbanistes se penchent sur des projets urbains d'envergure et réfléchissent sur leurs avenirs et leurs limites. Certaines grandes villes de province mettent en œuvre une véritable réflexion urbaine, qui s'inscrit aujourd'hui dans une échelle européenne. Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes ou Strasbourg proposent de ce point de vue des expériences plus stimulantes encore que celles de Paris.


Haut de page

Sommaire

à lire

Urban Textures: Yves Lion. Jean-Louis Cohen. Birkhäuser, Bâle, Berlin, Boston, 2005.

Le Corbusier, un lyrisme pour l'architecture de l'âge de la machine. Jean-Louis Cohen. Taschen, Cologne, 2004.

Alger, paysage urbain et architecture 1800-2000. Jean-Louis Cohen (avec Nabila Oulebsir et Youcef Kanoun). Éditions de l'Imprimeur, Paris, 2003.

Contact

Jean-Louis Cohen
Unité « Architecture, urbanisme, sociétés » (AUS)
CNRS-Universités Paris 8 et 10-Ministère de la Culture-Université de Marne-la-Vallée
Tél. : +33 (0)1 48 87 84 45
Mél : jlouiscohen@wanadoo.fr

Consulter le site web
École d'architecture Paris-Malaquais

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique