Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

Un abolitionnisme « à la française »

En France, la loi tolère la prostitution, mais réprime la plupart des moyens qui permettent de l'exercer. Ces moyens varient grandement selon que l'on se prostitue dans la rue, en studio, dans des bars, comme escort boy ou escort girl, par internet, en foyer d'émigrés ; que l'on est homme, travesti, transgenre…

Le but non avoué de la loi du 18 mars 2003, dite « loi Sarkozy », étant de débarrasser les trottoirs des étrangères (ce qui ne protège pas les traditionnelles pour autant), plus de 40 % de celles-ci auraient été reconduites à la frontière. Et bien que la France ait signé le protocole de Palerme de 2000 visant à la protection des victimes du trafic des êtres humains, seules 173 femmes à Paris ont obtenu une autorisation provisoire de séjour (trois mois) et 11 une carte d'un an renouvelable.

À l'issue des trois mois, les étrangères redeviennent expulsables si elles n'ont pas trouvé un travail autre que la prostitution, ce qui, compte tenu de leur quasi ignorance de la langue française et de l'étroitesse du marché du travail en France, leur est impossible. Quant à celles qui parviennent à obtenir un titre de séjour pour avoir dénoncé leur proxénète, comme la loi les y autorise, elles sont considérées au tribunal non comme victimes, mais comme témoins, ce qui leur ôte tout droit à indemnisation et à protection. Cette loi vise non à protéger les victimes du proxénétisme, mais à régler sans ménagement la question de l'immigration clandestine.


Haut de page

Sommaire

Contact

Marie-Élisabeth Handman
Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS)
Collège de France-CNRS-EHESS
Tél. : +33 (0)1 44 27 17 53
Mél : handman@ehess.fr

Consulter le site web
LAS

Janine Mossuz-Lavau
Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF)
CNRS-FNSP
Tél. : +33 (0)1 45 49 53 28
Mél : janine.mossuzlavau@sciences-po.fr

Consulter le site web
CEVIPOF

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide