Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

Des berges du Mékong aux banlieues de Paris

Nouvel an lao

© Catherine Choron-Baix.

Rituel d'offrandes aux moines lors du nouvel an lao, Paris 13e arrondissement, 1985.


Comme au Vietnam et au Cambodge, les changements de régime politique survenus au Laos en 1975  entraînent un exode sans précédent de centaines de milliers de personnes.

En France, plus de 30 000 Lao sont aujourd'hui disséminés autour des centres urbains, notamment en région parisienne. Ils y forment des communautés locales réduites, recréant, dans les grands ensembles H.L.M, des relations de voisinage et des formes de sociabilité qui leur sont propres, et s'approvisionnent dans les commerces de la « Petite Asie » de la Porte de Choisy. Malgré l'anonymat des cités de banlieue, ils entretiennent, comme dans leur pays, des relations inter-familiales et inter-villageoises fortes, et sont en contact régulier avec la diaspora lao dans le monde. Afin de perpétuer leurs traditions religieuses, ils ont fondé des lieux de cultes autour de Paris et en province dès 1981, lorsqu'ils inaugurent leur premier « vat », monastère, dans le Val-d'Oise.

Cf. pour en savoir plus, une courte séquence du film Une pagode lao en banlieue de Catherine Baix.


Haut de page

Sommaire

Contact

Catherine Choron-Baix
Laboratoire d'anthropologie urbaine (LAU)
CNRS
Tél. : +33 (0)1 49 60 40 14
Mél : Choron-baix@ivry.cnrs.fr

Consulter le site web
LAU

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide