Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

De nos cerveaux à nos croyances

Pourquoi croit-on ? D'où viennent nos croyances ? Pourquoi invoque-t-on des dieux et des esprits dans les situations difficiles ? Le point de vue de Pascal Boyer, anthropologue au CNRS, détaché à l'Université Washington à Saint-Louis (États-Unis).

Par tradition, on attribue généralement l'origine des religions à la peur du malheur et de la mort. En effet, la mortalité pose des questions auxquelles la religion semble répondre. Mais une explication des croyances et des comportements religieux est à rechercher dans la façon dont fonctionne l'esprit des hommes. Des découvertes récentes en psychologie, anthropologie et neurosciences penchent pour une « machinerie mentale » activée par l'acquisition et la représentation de concepts religieux. L'élaboration de nos concepts religieux repose sur des systèmes mentaux qui ne sont pas religieux mais qui s'apparentent à nos besoins d'échanger avec d'autres et de collecter des informations sur le monde.

L'une des caractéristiques de la cognition humaine est d'imaginer des agents surnaturels comme des dieux, des esprits ou des ancêtres. Ces agents ne sont pas présents physiquement mais les êtres humains imaginent des interactions spirituelles avec eux. Ces agents anthropomorphiques sont dotés d'un intellect et d'une volonté, mais ils sont particuliers car on leur impute un accès illimité aux informations pertinentes, surtout en ce qui concerne la portée morale des actions.

Les agents surnaturels sont souvent conçus comme des partenaires, ce qui peut s'expliquer par l'hypertrophie de « l'intelligence sociale » chez les êtres humains, elle-même due au fait que les êtres humains dépendent les uns des autres pour survivre. Les événements comme la mort ou les malheurs répétitifs font sens une fois pensés dans le cadre de ces relations sociales.

Les êtres humains ont des intuitions morales qui semblent dues au passé évolutif. Impliquer les agents surnaturels permet d'expliquer ces intuitions qui n'ont pas de contenu conceptuel cohérent.


Haut de page

Sommaire

à lire

Et l'homme créa les dieux, Comment expliquer la religion. Pascal Boyer, Robert Laffont, 2001.

Contact

Pascal Boyer
Laboratoire « Dynamique du langage »
CNRS-Université Lyon 2
Tél. : +33 (0)4 72 72 64 12
Mél : pboyer@artsci.wustl.edu

Consulter le site web
Laboratoire « Dynamique du langage »

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide