Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

La République contre l'antisémitisme

Être juif en France

Alors que l'Europe commémore le 60e anniversaire de la libération des camps de concentration, on assiste en France à un « retour » de l'antisémitisme. Turbulences passagères ou crise profonde ? Le point de vue de Régine Azria, sociologue au Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux (CEIFR). Où l'antisémitisme devient l'affaire de tous et non pas celle exclusive de la communauté juive.

elt_judaisme_021Comment l'antisémitisme a-t-il évolué ?
Régine Azria.
Si les contextes, globalisé et localisé, dans lesquels il se coule et si les querelles de mots pour le nommer incitent à voir dans les manifestations actuelles de l'antisémitisme autre chose que la simple reprise de celui d'hier, tout pourtant semble y renvoyer. Car il ne fait pas de doute que ses occurrences présentes réactivent cette mémoire, particulièrement celle des juifs, au point que la tentation est forte chez certains de voir dans les réémergences actuelles la répétition toujours recommencée d'une histoire connue : celle d'une haine immémoriale toujours prête à ressurgir et à exercer ses méfaits.

Antijudaïsme, antisémitisme ou antisionisme ?
R. A.
Un peu tout à la fois. L'existence d'Israël et la montée en violence du conflit israélo-palestinien contribuent à favoriser et à entretenir confusions et amalgames où le religieux, le politique, l'idéologie, la question territoriale se mêlent. La radicalisation de l'antisionisme et de l'opposition à la politique d'Israël ont amené certains courants radicaux à s'approprier des éléments de l'antijudaïsme et de l'antisémitisme occidental pour lutter contre Israël et... contre les juifs.

Les media instrumentalisent-ils le phénomène ?
R. A.
Au-delà de la relation des faits on constate combien il est difficile de traiter de la question de façon responsable et objective. Faut-il en faire un « sujet » à part, l'inclure dans la rubrique « racisme et xénophobie » ou le verser au chapitre des « incivilités et violences urbaines » ? Faut-il, au risque de mécontenter, faire le parallèle avec la montée de l'islamophobie ? Les obstacles à une approche « équilibrée » de l'antisémitisme sont nombreux en France : l'échec de l'intégration qui se traduit par une surenchère « victimaire » malsaine et délicate à gérer ; le complexe colonial et le chantage terroriste qui paralysent l'action des autorités ; les risques de récupérations politiques. Enfin, le soupçon d'antisémitisme qui pèse sur la France ne facilite pas les choses.

Comment la haine s'est-elle installée sur les bancs de l'école ?
R. A.
Plus préoccupante que les faits bruts rapportés par les médias est la pénétration insidieuse de l'antisémitisme dans des secteurs qu'on avait pu croire jusque-là épargnés. Doit nous alerter en premier lieu le fait que l'antisémitisme et la stigmatisation de l'Autre semblent se donner droit de cité dans des écoles, des collèges, des lycées. Qui plus est, l'attention particulière dont les incidents antisémites font l'objet depuis quelques mois ne doit pas occulter le fait que la violence et l'insulte anti-juives tendent à le disputer en banalité avec la violence et l'insulte anti-noirs, anti-arabes, anti-asiatiques, car les juifs ne sont pas seuls concernés. L'ethnicisation et la racialisation des conflits jusque dans nos écoles sont des signaux aussi alarmants quant à l'état de notre société et de notre système scolaire que le refus de certains élèves de suivre les cours d'histoire sur la Shoah. Effet de période ou de génération ? Brouillages de la mémoire, échec de la transmission, failles de notre système éducatif, effets de la mondialisation ? Un peu de chaque sans doute. Il en résulte que la victime d'hier est perçue comme le « bourreau » d'aujourd'hui.


Haut de page

Sommaire

à lire

« Retour » de l'antisémitisme ? Régine Azria. In Revue Études, n° 4, tome 400, avril 2004, pp. 441-452.

Contact

Régine Azria
Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux (CEIFR)
CNRS-EHESS
Mél : azria@ehess.fr

Consulter le site web
CEIFR

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide