Moteur de recherche

 

Espace presseThema

Attention article publié avant décembre 2005

L'Europe, une terre d'immigration encore à construire

Directrice de recherche au CNRS, au Centre d'études et de recherches internationales (CERI)1, Catherine Wihtol de Wenden2 analyse les transformations qui, en vingt ans, ont affecté les migrations dans une Europe elle-même en mutation. Des transformations qui appellent la révision des politiques migratoires.

Entrées de migrants permanents« L'ère des migrations de masse est révolue. » Tel est en substance ce que pensaient, en 1974, les décideurs européens lorsque, sur fond de crise, ils suspendirent les flux de main-d'œuvre salariée, alors plutôt masculine et manuelle. Mais, malgré la fermeture des frontières, la pression migratoire a persisté, adoptant des voies et des visages nouveaux. Ainsi, le regroupement familial est-il devenu le premier mode d'entrée en Europe, la fermeture ayant favorisé l'installation des immigrés, ou le nombre de demandes d'asile a-t-il explosé. Par ailleurs, des pays d'émigration traditionnels, d'Europe du Sud ou de l'Est, sont devenus des terres d'immigration ; et l'élargissement de l'accès aux passeports ou aux transports a facilité, à l'Est, des formes de migrations nouvelles. Autres évolutions notoires : la diversification des pays d'origine et le fait que, sous l'effet de la mondialisation, c'est désormais moins la pression démographique ajoutée à la pauvreté que l'imaginaire migratoire – l'espoir d'un mieux-vivre, sur les plans économique, social et des libertés, dans l'eldorado occidental – qui stimule les candidats à la mobilité. Des candidats appartenant désormais à des populations très variées : diplômés, classes moyennes, femmes isolées, jeunes mineurs…

Des politiques déconnectées des réalités
Le bien-fondé de la fermeture des frontières, qui, en faisant le lit de la clandestinité, alimente les réseaux mafieux et un marché du travail teinté d'esclavage, commence à susciter des interrogations. D'autant qu'elle est en total décalage avec les besoins économiques et démographiques d'une Europe confrontée à la pénurie croissante de main- d'œuvre et au vieillissement de sa population. Tout cela oblige à repenser les politiques migratoires. Pourtant, affirme Catherine Wihtol de Wenden, « malgré le bouillonnement institutionnel qui entoure la mise en œuvre progressive d'une européanisation des politiques migratoires, un certain décalage subsiste entre la frilosité des politiques, partagées entre la concertation européenne et l'exercice des souverainetés nationales et inspirées par le contrôle des frontières plus que par l'harmonisation des droits (droit de la nationalité, interprétation du droit d'asile, accès aux droits sociaux), et la réalité des flux […]. » En attendant fleurissent les solutions au rabais : statuts provisoires, séjours à titre humanitaire, contrats de sous-traitance, maintien de personnes ni régularisables ni expulsables…
Revoir la donne suppose de fait de mener une réflexion sur les modes d'intégration, dans les pays d'accueil, des migrants – dont tous n'aspirent pas à l'installation – et sur le « vivre ensemble ». La définition de la citoyenneté et de l'identité européennes, en quête de leur contenu, est, quant à elle, appelée à se nourrir de valeurs nouvelles : multiculturalisme, citoyenneté plurielle, lutte contre les discriminations, réinvention de la laïcité… Ainsi l'immigration contribue-t-elle à la construction d'un « nous » collectif européen.


Haut de page

Sommaire

à lire

• Catherine Wihtol de Wenden
- L'Europe des migrations. La documentation Française, 2001.
- L'immigration en Europe. La documentation Française, 1999.
- Faut-il ouvrir les frontières ? Presses de Sciences Po, 1999.
- La Beurgeoisie : les trois âges de la vie associative issue de l'immigration. Avec Rémy Leveau. CNRS éDITIONS, 2001.

• Gérard Noiriel (EHESS). Atlas de l'immigration en France. Éditions Autrement, 2002.

Contact

Catherine Wihtol de Wenden
CERI
Tél. : 01 58 71 70 00
Mél : dewenden@ceri-sciences-po.org

Consulter le site web :
ceri-sciences-po

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide