Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 31 juillet 2006

Quand la préférence parentale chez les oiseaux dépend du climat

Pour maximiser leur succès reproducteur, de nombreux animaux privilégient certain de leurs petits au détriment de la survie des autres. D'après des modèles théoriques, leur préférence devrait s'adresser aux jeunes en plus ou moins bonne santé selon les conditions environnementales. Cette prédiction de la biologie évolutive vient d'être confirmée par les chercheurs du laboratoire "Evolution et diversité biologique" (CNRS – Université Paul Sabatier Toulouse 3), sur le martinet alpin et l'étourneau sansonnet, dont le favoritisme parental évolue au cours de la saison de reproduction en réponse à un signal de qualité des jeunes. Ces expériences montrent comment des comportements variables s'exerçant aux dépens de la survie de certains jeunes peuvent être sélectionnés au cours de l'évolution. Les résultats paraissent dans la revue Proceedings of The Royal Society B: Biological Sciences.

Les théories de la biologie évolutive prédisent que les parents choisissent, tout au long de leur vie, des stratégies qui maximisent leur succès reproducteur. Or, il arrive souvent que les conditions environnementales varient durant la période de reproduction. Dans ces conditions, des modèles théoriques ont proposé que les parents, en réponse à ces changements, devraient favoriser les jeunes en mauvaise condition corporelle lorsque les conditions d'élevage sont bonnes et, inversement, préférer s'occuper des jeunes en bonne santé, qui ont plus de chance de survie, lorsque ces conditions se détériorent.

 

Sous la direction de Philipp Heeb, chercheur du laboratoire "Evolution et diversité biologique" (CNRS – Université Paul Sabatier Toulouse 3), des scientifiques des universités de Glasgow (RU), Lausanne (Suisse) et Bristol (RU), viennent de valider ces prédictions sur deux espèces d'oiseaux migrateurs, le martinet alpin et l'Etourneau Sansonnet.

Ces oiseaux possèdent une propriété originale : la réflexion de la peau des jeunes dans les UV est positivement corrélée avec leur index de condition corporelle. Les chercheurs décident donc de modifier expérimentalement cette réflexion, et d'observer les réactions des parents dans des conditions environnementales variables. Le résultat est édifiant : les parents qui se reproduisent lorsque la disponibilité des ressources alimentaires est la plus grande nourrissent préférentiellement des oisillons ne réfléchissant pas dans les UV (donc en moins bonne condition corporelle) tandis que les parents nichant lorsque ces ressources diminuent favorisent les petits réfléchissant dans les UV (en bonne condition). En pratique, le favoritisme parental envers les jeunes réfléchissant le plus dans les UV augmente au fur et à mesure que la saison progresse. C'est la première fois qu'un tel favoritisme, dit flexible, est mis en évidence expérimentalement.


Ces résultats montrent que la sélection naturelle peut favoriser l'évolution de comportements de favoritisme flexibles qui maximisent la reproduction parentale au détriment de la survie de certains oisillons dans la nichée. Les stratégies d'alimentation peuvent s'ajuster selon les conditions écologiques au moment de la reproduction, grâce à des signaux (dans les UV) indicatifs de la condition des jeunes.

nichée étourneaux

© P. Heeb / CNRS 2006

Nichée d'étourneaux âgée de 5 jours. Selon leur condition corporelle, la peau des jeunes étourneaux réfléchit plus ou moins dans les UV. Les étourneaux nichent dans des cavités et utilisent cette réflexion pour décider quel jeune nourrir. Leur choix est basé sur les conditions environnementales ainsi que la réflexion de la peau chez les jeunes.



Références :

Bize, P, Piault, R, Moureau B, & P Heeb (2006) A UV signal of offspring condition mediates context-dependent parental favouritism. Proceedings of the Royal Society London Ser. B. 273: 2063-2068.

Contacts :

Chercheurs
Philipp Heeb
T 05 61 55 64 50
heeb@cict.fr

Pierre Bize
T +44 (0)141 330 3534
P.Bize@bio.gla.ac.uk

Presse
Isabelle Bauthian
T 01 44 96 46 06
isabelle.bauthian@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique