Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 6 avril 2006

Il y a 9000 ans : les premiers dentistes

Des fouilles réalisées à Mehrgarh, une nécropole du Pakistan datant de 9000 ans, ont révélé les prémices d'une profession encore tout à fait actuelle : celle de dentiste. Ces travaux ont été réalisés par une équipe internationale conduite par la mission archéologique française (CNRS, Musées des arts asiatiques-Guimet). Ils sont publiés dans la revue Nature du 6 avril 2006.

 Alors que se mettent en place les débuts d'une économie agricole fondée sur la culture des céréales et sur l'élevage, la vie dans les premiers villages sédentaires de la période néolithique a comporté une détérioration temporaire de l'état de santé général des habitants, en particulier sur le plan de la nutrition. La santé bucco-dentaire a empiré. D'une part, l'emploi de meules pour le traitement des céréales a très largement favorisé le phénomène d'abrasion de l'émail, entraînant des risques pour l'intégrité des dents ; d'autre part, la qualité du nouveau régime alimentaire – plus riche en sucres – a favorisé les processus d'acidification et le développement des caries. Ces deux états pathologiques ont été probablement la cause de nouvelles « typologies de la douleur ».

À Mehrgarh, sur un total de presque 4000 dents provenant de 225 sépultures, 11 cas de perforations dentaires pratiquées in vivo ont été identifiés sur les couronnes de 9 patients adultes, probablement dans un but thérapeutique ou palliatif. La présence de perforations uniquement sur les dents postérieures (molaires supérieures et inférieures) exclut l'intention esthétique de la pratique. Les marges émoussées des perforations confirment qu'après les interventions, les surfaces des dents ont repris leur fonction masticatoire.

Les dentistes préhistoriques utilisaient des techniques identiques à celles de la fabrication des minuscules perles en os, coquillages marins, stéatites, calcites, turquoises, lapis lazuli, utilisés pour les parures trouvées en abondance sur le site. L'instrument principal était un perçoir en bois muni d'une petite pointe en silex, probablement actionné par un archet. Les artisans de Mehrgarh ont excellé dans ces pratiques de perforation, en se montrant capables de produire des perles de 1 mm de diamètre percées de trous de quelques dixièmes de mm.

Les analyses au microscope électronique mettent en évidence qu'après la phase de trépanation, les artisans-dentistes utilisaient parfois des petites lames en pierre comme bistouris et scalpels de précision pour « parachever » l'intervention.

Mais qui étaient ces lointains ancêtres des dentistes d'aujourd'hui ? Dans les premières agglomérations néolithiques, on pratiquait, pour la première fois de façon simultanée, des activités très diverses comme celles de cultivateur de céréales, de pasteur, de potier, de tailleur de pierre, et sans doute de « prêtre ». Dans le cimetière néolithique de Mehrgarh, la variété des objets et des offrandes ensevelies avec les défunts témoigne d'activités comme celles d'éleveur de chèvres, de tailleur de silex. Dans un tel contexte, il est probable que les mauvaises conditions de santé de nombreux membres de la communauté aient fait naître le besoin de « techniciens-thérapeutes », au moins à temps partiel. Ce nouveau rôle impose le transfert du séculaire savoir-faire artisanal vers une « pratique thérapeutique ». Apparemment, l'expérience a été un succès.

Mehrgarh dentistes

© J.F. JARRIGE (Musée Guimet Paris)

Le site de Mehrgarh (Balochistan, Pakistan)


Dent

© L. Bondioli (Musée L. Pigorini, Rome) & R. Macchiarelli (Univ. Poitiers)

Trépanation de la surface occlusale d'une seconde molaire inférieure. La perforation a un diamètre de 2,5 mm et une profondeur de 1,5 mm (spéc. MR3 561)



Références :

« Early Neolithic tradition of dentistry » par A. Coppa, L. Bondioli, A. Cucina, D.W. Frayer, C. Jarrige, J.-F. Jarrige, G. Quivron, M. Rossi, M. Vidale & R. Macchiarelli. NATURE, vol. 440, 6 avril 2006, pp. 755-756 (+ suppl. infos.)

Contacts :

Chercheurs
Catherine Jarrige
T 01 47 23 76 70
cnrs-guimet@wanadoo.fr

Roberto Macchiarelli
T 05 49 45 37 78
Roberto.macchiarelli@univ-poitier.fr

Presse
Delphine Kaczmarek
T 01 44 96 51 37
Delphine.kaczmarek@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique