Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 8 novembre 2018

Une nouvelle voie pour moduler la réponse immunitaire anti-tumorale

Des chercheurs de l'Inserm, du CNRS, de l'Université Paris-Sud, de Gustave Roussy et de l'Institut Curie ont identifié un nouvel acteur dans la régulation de l'expression du gène PD-L1 : il s'agit du complexe eIF4F dont le rôle est de contrôler la fabrication des protéines.
Ce complexe pourrait devenir un marqueur prédictif de réponse aux traitements par immunothérapie. Par ailleurs, les chercheurs montrent pour la première fois qu'en inhibant ce complexe eIF4F, on obtient un effet anti-tumoral qui est lié à la diminution de l'expression de PD-L1, et qui fait donc intervenir le système immunitaire.
Ils espèrent pouvoir utiliser des inhibiteurs d'eIF4F comme agents anti-cancéreux dans le futur, seuls ou plus probablement en combinaison avec d'autres traitements.

Télécharger le communiqué de presse : CP partenaire Curie

Références :

Translational control of tumor immune escape via the eIF4F–STAT1–PD-L1 axis in melanoma
Nature Medicine DOI 10.1038/s41591-018-0217-1.
Michaël Cerezo, Ramdane Guemiri, Sabine Druillennec, Isabelle Girault, Hélène Malka-Mahieu, Shensi Shen, Delphine Allard, Sylvain Martineau, Caroline Welsch, Sandrine Agoussi, Charlène Estrada, Julien Adam, Cristina Libenciuc, Emilie Routier, Séverine Roy, Laurent Désaubry, Alexander M. Eggermont, Nahum Sonenberg, Jean Yves Scoazec, Alain Eychène, Stéphan Vagner, and Caroline Robert.

Contacts :

Presse Institut Curie | Catherine Goupillon | 01 56 24 55 23 | service.presse@curie.fr
Presse CNRS | Samira Techer | 01 44 96 46 37 / 01 44 96 51 51 | presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique