Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 28 juin 2018

Le carbone 14 apporte la preuve directe de synthèses chimiques dans les cosmétiques de la haute Antiquité

Grâce à une mesure du carbone 14 réalisée pour la toute première fois sur des carbonates de plomb, des chercheurs français ont pu distinguer les produits d'origine naturelle de ceux obtenus par synthèse chimique dans des cosmétiques de l'Antiquité. Ce résultat est publié par le Laboratoire de mesure du carbone 14 (plateforme CEA/CNRS/IRD/IRSN/ ministère de la Culture) associé au Musée du Louvre, le 28 juin 2018, dans Communications Chemistry (groupe des publications Nature).

Télécharger le communiqué de presse : CP CEA LMC14

Références :

Absolute dating of lead carbonates in ancient cosmetics by radiocarbon,, Lucile Beck, Ingrid Caffy, Emmanuelle Delqué-Količ, Christophe Moreau, Jean-Pascal Dumoulin, Marion Perron, Hélène Guichard, Violaine Jeammet, Communications Chemistry, le 28 juin 2018. DOI : 10.1038/s42004-018-0034-y

Contacts :

Presse CEA l François Legrand l T 01 64 50 20 11 l francois.legrand@cea.fr
Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique