Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 8 juin 2018

Des images nanométriques en 3D de molécules dans des tissus biologiques

Il est désormais possible de révéler la position tridimensionnelle de molécules avec des précisions nanométriques au sein d'échantillons biologiques épais. Ces résultats de recherche inédits ont été obtenus par des équipes bordelaises du Laboratoire photonique, numérique et nanosciences - LP2N (CNRS, Institut d'Optique Graduate School et université de Bordeaux), en utilisant un phénomène d'auto-interférences lumineuses (self-interferences en anglais, alias SELFI). En atteignant des résolutions proches de la taille des biomolécules elles-mêmes, SELFI ouvre la voie à l'étude des tissus biologiques intacts en 3D avec une résolution inégalée en microscopie optique. Ces résultats font aujourd'hui la couverture de la revue internationale Nature Methods.

Télécharger le communiqué de presse : LP2N

Références :

Self-interference 3D super-resolution microscopy for deep tissue investigations, Pierre Bon, Jeanne Linarès-Loyez, Maxime Feyeux, Kevin Alessandri, Brahim Lounis, Pierre Nassoy, Laurent Cognet. Nature Methods (juin 2018)

Contacts :

Chercheur CNRS l Laurent Cognet l T 05 57 01 72 07 l laurent.cognet@u-bordeaux.fr
Chercheur CNRS l Pierre Bon l T 05 57 01 71 14 l pierre.bon@u-bordeaux.fr

Presse université de Bordeaux l Delphine Charles l T 05 40 00 33 43 l delphine.charles@u-bordeaux.fr
Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse Institut d'Optique Graduate School l Kenza Cherkaoui l T 01 64 53 31 09 l kenza.cherkaoui@institutoptique.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique