Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 31 mai 2018

Les premiers tétrapodes nageaient entre deux eaux

Les premiers tétrapodes du Dévonien supérieur ont longtemps été considérés comme des vertébrés vivant en eau douce par les paléontologues. Toutefois, cette hypothèse ne permettait pas d'expliquer comment, il y a environ 360 millions d'années, ils avaient pu atteindre une répartition mondiale dès le Dévonien supérieur en franchissant les océans : des barrières infranchissables pour les espèces adaptées aux milieux d'eau douce. Cette idée est remise aujourd'hui en question par une équipe de recherche internationale, impliquant des chercheurs lyonnais de l'Université Claude Bernard Lyon 1, du CNRS et de l'ENS Lyon. L'analyse des restes de premiers tétrapodes leur a permis de découvrir que ces derniers avaient vécu dans des eaux saumâtres comme des deltas ou des estuaires. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature le 30 mai 2018.

Télécharger le communiqué de presse : tétrapode

Références :

Euryhaline ecology of early tetrapods revealed by stable isotopes, Jean Goedert, Christophe Lécuyer, Romain Amiot, Florent Arnaud-Godet, Xu Wang, Linlin Cui, Gilles Cuny, Guillaume Douay, François Fourel, Gérard Panczer, Laurent Simon, J.-Sébastien Steyer & Min Zhu. Nature 30 mai 2018. Consulter le site web

Contacts :

Presse Université Lyon 1 l Béatrice Dias l T 04 72 44 79 98 / 06 76 21 00 92 l beatrice.dias@univ-lyon1.fr
Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique