Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 5 avril 2018

Propagation du Staphylocoque doré résistant : la pollution antibiotique environnementale en cause ?

Le Staphylocoque doré est l'un des premiers agents responsables des infections nosocomiales. Depuis les années 1990, les souches de cette bactérie, résistantes aux antibiotiques, connaissent une propagation massive en dehors des hôpitaux. Des chercheurs du Centre international de recherche en infectiologie - CIRI (Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS / Inserm / ENS de Lyon) et leurs collaborateurs se sont penchés sur l'origine de cette expansion démographique bactérienne. Leurs résultats, parus le 29 mars dernier dans la revue de la Société Internationale pour l'Ecologie Microbienne, démontrent l'impact des très faibles doses d'antibiotiques, comme celles retrouvées dans l'environnement, sur l'émergence de la résistance du Staphylocoque doré aux antibiotiques.

Télécharger le communiqué de presse : staphylocoque

Références :

Demographic fluctuation of community-acquired antibiotic-resistant Staphylococcus aureus lineages : potential role of flimsy antibiotic exposure, Claude-Alexandre Gustave, Anne Tristan, Patricia Martins-Simões, Marc Stegger, Yvonne Benito, Paal Skytt Andersen, Michèle Bes, Typhanie Le Hir, Binh An Diep, Anne-Catrin Uhlemann, Philippe Glaser, Frédéric Laurent, Thierry Wirth & François Vandenesch, Société Internationale pour l'Ecologie Microbienne, 29 mars 2018. Consulter le site web

Contacts :

Chercheur Université Lyon 1 l François Vandenesch l T + 33 (0)4 78 77 86 57 l francois.vandenesch@univ-lyon1.fr

Presse Université Lyon 1 l Béatrice Dias l T +33 (0)4 72 44 79 98 / +33 (0)6 76 21 00 92 l beatrice.dias@univ-lyon1.fr
Presse CNRS l T + 33 (0)1 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique