Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 30 janvier 2018

La découverte d'une nouvelle enzyme de champignons ouvre la voie à l'innovation en bioraffinerie

Les parois des cellules des végétaux sont constituées d'une matière appelée lignocellulose qui focalise les recherches dans la filière des biocarburants et de la chimie verte depuis une dizaine d'années. Cette matière première, abondante dans les déchets végétaux, est cependant très résistante à la dégradation enzymatique, et ceci rend la production de biocarburants trop coûteuse pour l'instant. Des chercheurs de l'Inra et du CNRS ont découvert une nouvelle famille d'enzymes produite par des champignons dégradeurs de bois et capable de faciliter la dégradation du xylane, un polysaccharide particulièrement récalcitrant des parois végétales. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Chemical Biology, le 29 janvier 2018.

Télécharger le communiqué de presse :  CP INRA

Références :

Lytic xylan oxidases from wood-decay fungi unlock biomass degradation. Marie Couturier, Simon Ladevèze, Gerlind Sulzenbacher, Luisa Ciano, Mathieu Fanuel, Céline Moreau, Ana Villares, Bernard Cathala, Florence Chaspoul, Kristian E Frandsen, Aurore Labourel, Isabelle Herpoël-Gimbert, Sacha Grisel, Mireille Haon, Nicolas Lenfant, Hélène Rogniaux, David Ropartz, Gideon J Davies, Marie-Noëlle Rosso, Paul H Walton, Bernard Henrissat, Jean-Guy Berrin. Nature Chemical Biology , 29 janvier 2018. Consulter le site web

Contacts :

Chercheur Inra l Jean-Guy Berrin l T 04 91 82 86 04 l jean-guy.berrin@inra.fr

Presse Inra l T 01 42 75 91 86 l presse@inra.fr
Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique