Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 10 octobre 2017

Cancer du côlon : la protéine APC agit sur l'immunité en prévenant l'inflammation prétumorale

Adenomatous polyposis coli (APC) est un gène dont les mutations sont à l'origine d'une forme de cancer colorectal rare et héréditaire, la polypose adénomateuse familiale. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Inserm viennent de démontrer que les mutations de ce gène initient non seulement l'apparition des polypes intestinaux, mais elles ont aussi un effet néfaste sur le système immunitaire qui ne peut plus lutter contre l'inflammation de la muqueuse du côlon. Un double effet qui favoriserait la croissance du cancer. Cette découverte, publiée dans la revue Cell Reports le 03 octobre 2017, permet d'étendre les connaissances scientifiques sur le mode de développement des cancers colorectaux.

Télécharger le communiqué de presse : APC

Références :

Adenomatous polyposis coli defines Treg differentiation and anti-inflammatory function through microtubule-mediated NFAT localization, Sonia Agüera-González, Oliver T. Burton, Elena Vázquez-Chávez, Céline Cuche, Floriane Herit, Jérôme Bouchet, Rémi Lasserre, Iratxe del Río-Iñiguez, Vincenzo Di Bartolo, Andrés Alcover. Cell Reports, 3 octobre 2017 Consulter le site web

Contacts :

Presse Institut Pasteur l Aurélie Perthuison l 01 45 68 81 01 l presse@pasteur.fr
Presse Institut Pasteur l Nathalie Feuillet l 01 45 68 81 09 l presse@pasteur.fr
Presse CNRS l 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique