Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 26 juin 2017

Transitions entre états physiologiques : un risque de mortalité accru pour les espèces saisonnières

Les résultats d'une étude de Julie Landes, doctorante du Muséum National d'Histoire Naturelle, dirigée par des chercheurs des laboratoires Eco-anthropologie et ethnobiologie et Mécanismes adaptatifs et évolution (CNRS/MNHN), et réalisée en collaboration avec l'Institut national d'études démographiques, suggèrent que les remaniements physiologiques liés aux transitions saisonnières génèrent des dommages à l'organisme, augmentant la mortalité des espèces. Pour cette étude, les chercheurs ont analysé près de 17 ans de suivi démographique de microcèbes murins. Ces résultats sont publiés dans la revue Ecology Letters le 8 juin.

Pour télécharger le communiqué de presse : Julie Landes

Références :

State transitions: a major mortality risk for seasonal species, Ecology letters, 2017
Julie Landes, Martine Perret, Isabelle Hardy, Carlo Giovanni Camarda, Pierre-Yves Henry, Samuel Pavard

Contacts :

Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse MNHN l Christel Bortoli / Isabelle Gourlet l T 01 44 05 73 23 / T 01 44 05 72 31 l christel.bortoli@mnhn.fr / igourlet@mnhn.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique