Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 8 juin 2017

Découverte d'un nouveau système de réparation de l'ADN

Une équipe de chercheurs issus du CNRS, du CEA, des universités Paris Diderot, Paris Descartes, Paris-Sud1, Harvard Medical School et Lebanese American University, a découvert un nouveau système de réparation des dommages causés à l'ADN par les dérivés toxiques du glucose appelés glyoxals. Leur fixation sur les guanines (G), l'un des quatre composants A, T, G, C de la séquence d'ADN, entraîne mutations et cancers. La protéine DJ-1, antiparkinson, répare les guanines endommagées par les glyoxals, prévient l'apparition de mutations, et pourrait être la cible de nouveaux agents anticancéreux. Ces résultats sont parus dans la revue Science, le 8 juin 2017.

Télécharger le communiqué de presse :  CP réparation ADN

Notes :

1 Ces travaux impliquent des chercheurs de l'Institut Jacques Monod (Université Paris Diderot / CNRS), de l'Institut de biologie intégrative de la cellule (CNRS/CEA/Université Paris Sud), du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes) et du laboratoire Interfaces, traitements, organisation et dynamique des systèmes (CNRS/Université Paris Diderot).

Références :

Guanine glycation repair by DJ-1/Park7 and its bacterial homologs. Gilbert Richarme, Cailing Liu, Mouadh Mihoub, Jad Abdallah, Thibaut Leger, Nicolas Joly, Jean-Claude Liebart, Ula Jurkunas, Marc Nadal, Philippe Bouloc, Julien Dairou, Aazdine Lamouri. Science, 8 juin 2017.

Contacts :

Chercheur l Gilbert Richarme | T 01 42 86 21 91 | richarme@paris7.jussieu.fr
Presse Paris Diferot!l(Gaëlle Heron | T 01 57 27 83 39 | gaelle.heron@univ-paris-diderot.fr
Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Sciences du vivant

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique