Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 10 mai 2017

Histoire migratoire des peuples Bantous : comment la génomique rend hommage au métissage et éclaire le récit de l'esclavage

Au gré d'un mouvement d'expansion initié il y a 4000 à 5000 ans, les populations de langues bantoues – aujourd'hui 310 millions de personnes – ont progressivement quitté leur berceau originel d'Afrique centrale de l'Ouest pour gagner les régions de l'est et du sud du continent. Grâce à une vaste analyse génomique menée sur plus de 2000 échantillons d'individus issus de 57 populations de toute l'Afrique subsaharienne, des scientifiques de l'Institut Pasteur et du CNRS, associés à un large consortium international, ont pu retracer le chemin migratoire de ces populations, qui était jusqu'alors soumis à controverse. Leur étude révèle en outre que le métissage né des rencontres successives avec les populations locales ont permis aux Bantous d'acquérir des mutations génétiques ayant favorisé leur adaptation à leurs nouveaux environnements. En analysant le génome de plus de 5000 Afro-américains d'aujourd'hui, les chercheurs ont enfin pu retracer l'origine génétique des populations africaines déportées en tant qu'esclaves, et confirmer le Golfe du Bénin et l'Afrique centrale de l'Ouest comme principaux ports de traites négrières vers l'Amérique du Nord. Ces travaux ont été publiés le 5 mai dans la revue Science.

Télécharger le communiqué de presse : Histoire migratoire des peuples Bantous : comment la génomique rend hommage au métissage et éclaire le récit de l'esclavage

Références :

Dispersals and genetic adaptation of Bantu-speaking populations in Africa and North America, Etienne Patin, Marie Lopez, Rebecca Grollemund, Paul Verdu, Christine Harmant, Hélène Quach, Guillaume Laval, George H. Perry, Luis B. Barreiro, Alain Froment, Evelyne Heyer, Achille Massougbodji, Cesar Fortes-Lima, Florence Migot-Nabias, Gil Bellis, Jean-Michel Dugoujon, Joana B. Pereira, Verónica Fernandes, Luisa Pereira, Lolke Van der Veen, Patrick Mouguiama-Daouda, Carlos D. Bustamante, Jean-Marie Hombert, Lluís Quintana-Murci, Science, 5 mai 2017.

Contacts :

Marion Doucet l T 01 45 68 89 28 l presse@pasteur.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique