Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 4 janvier 2017

À Rennes, une nouvelle vision de l'histoire de la mort

De 2011 à 2013, une équipe de l'Inrap a mené, sur prescription de l'État (Drac Bretagne), une fouille préventive intégrale du couvent des Jacobins, futur centre des congrès de Rennes Métropole. Construit en 1369, le couvent, d'obédience dominicaine, devint l'un des lieux d'inhumation de prédilection de l'aristocratie parlementaire rennaise. Environ 900 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont celle de Louise de Quengo, dame du XVIIe siècle retrouvée momifiée dans son cercueil de plomb. Aujourd'hui, Rozenn Colleter chercheuse Inrap associée au laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) et ses collègues reviennent sur l'étude exhaustive de 606 de ces sépultures et réfutent un processus, admis jusqu'alors, de sécularisation des pratiques funéraires entre le Moyen Âge et l'Époque moderne dans un article publié dans PLOS ONE.

Télécharger le communiqué de presse : CP Inrap pratiques funéraires

Références :

Procedures and Frequencies of Embalming and Heart Extractions in Modern Period in Brittany. Contribution to the Evolution of Ritual Funerary in Europe. Rozenn Colleter, Fabrice Dedouit, Sylvie Duchesne, Fatima-Zohra Mokrane, Véronique Gendrot, Patrice Gérard, Henri Dabernat, Éric Crubézy, and Norbert Telmon. PLOS ONE, 2016.
http:/journals.plos.org/plosone/doi?id=10.1371/journal.pone.0167988

Contacts :

Presse Inrap l Mahaut Tyrell l mahaut.tyrrell@inrap.fr
Presse CNRS l Alexiane Agullo l T 01 44 96 43 90 l alexiane.agullo@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique