Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 10 novembre 2016

Face aux attentats : un an de mobilisation au CNRS

Après les attentats de Paris puis de Nice, le CNRS s'est mobilisé pour engager les ressources de la recherche dans la lutte contre le terrorisme. Un appel à projets massivement suivi, dont une première restitution se tiendra le 28 novembre 2016, une série d'ateliers thématiques, un vaste programme sur les mémoires… Bilan d'une année d'actions.

Une invitation à « occuper des terrains vacants, répondre à des interrogations qui croisent plusieurs champs disciplinaires, utiliser des techniques participatives et les compétences de tous ». C'est avec ces mots que, le 18 novembre 2015, Alain Fuchs, président du CNRS, adressait à la communauté académique « un appel à propositions sur tous les sujets pouvant relever des questions posées à nos sociétés par les attentats et leurs conséquences, et ouvrant la voie à des solutions nouvelles – sociales, techniques, numériques »1. Le nombre de réponses reçues – plus de 300 – témoigne de la détermination des chercheur.e.s à s'emparer de ces questions. Parmi ces propositions, 66 actions (projets de recherche, écoles thématiques, ateliers) ont été soutenues par le CNRS, pour un montant total de plus de 80p 000eusos. Toutes les disciplines se sont mobilisées, en premier lieu les sciences humaines et sociales, bien sûr, mais aussi la chimie, l'informatique, les mathématiques et la biologie.

Le 28 novembre prochain, au siège du CNRS, une journée de restitution permettra aux porteurs et porteuses de ces projets de présenter l'avancée de leurs recherches. Les premiers résultats d'une quarantaine de travaux en cours seront présentés, dans des domaines aussi variés que la neutralisation chimique des explosifs, les trajectoires de jeunes « radicalisé.e.s », les amalgames et discriminations contre les musulman.e.s, la fouille de données, les traumatismes des victimes, les atteintes au patrimoine archéologique, la propagande sur internet et le rôle des fictions (TV et films). Le colloque réunira les lauréat.e.s et tou.te.s celles et ceux qui ont répondu à l'appel d'Alain Fuchs.

Déjà, suite aux attentats de janvier 2015, aux côtés de l'Alliance Athéna et de la Conférence des présidents d'université, le CNRS avait organisé une réflexion collective et publique sur « l'après-Charlie »2. Cette volonté de faire dialoguer les chercheur.e.s de diverses disciplines, les décideurs et décideuses publics, les acteurs et actrices du renseignement, de la sécurité, de la justice et de l'éducation, s'est amplifiée en 2016. Cela se traduit aujourd'hui par la réalisation de projets associant directement recherche et acteurs ou actrices de terrain (par exemple entre policier.e.s et archéologues autour du trafic d'antiquités), et par la mise en œuvre de collaborations durables entre le CNRS et des ministères (ministère de l'Intérieur, ministère de la Justice, ministère en charge des familles…), des collectivités et des administrations qui ont aussi répondu à l'appel du CNRS (comme par exemple la direction du renseignement militaire).

Une école thématique « Radicalisations » et des ateliers organisés au siège du CNRS sur la « Genèse des radicalisations », « Les carrières de la terreur », « L'impact des attentats » ont déjà permis aux chercheur.e.s qui ont répondu à l'appel de se rencontrer et de se constituer en nouvelle communauté scientifique incontournable sur les questions de sécurité.

En parallèle, le CNRS a lancé au printemps dernier, avec l'Inserm et héSam Université, le programme 13-Novembre. Son objectif : étudier comment se construisent, évoluent et interagissent les mémoires individuelles et collective des attentats. A la fin du mois, le nombre de témoignages filmés devrait atteindre le millier, et trois autres séries d'entretiens seront menées avec les mêmes volontaires au cours des 10 prochaines années.3

Pour rendre compte de la diversité de ces recherches et de leur avancée, CNRS le Journal vient d'ouvrir un blog intitulé « Face au terrorisme, la recherche en action ». Des articles, des vidéos, des interviews audio mettront en lumière les actions soutenues par l'appel à projets « attentats-recherche ». Retrouvez les premiers contenus publiés : Le registre de condoléances du 11e arrondissement et Améliorer la négociation de crise.


Pour aller plus loin : retrouvez tous les contenus publiés par CNRS le journal depuis les attentats de janvier 2015, sur le terrorisme, les phénomènes de radicalisation mais aussi sur la laïcité et la place des religions.


Télécharger le communiqué de presse : CP bilan attentats-recherche_web

Notes :

1 Pour lire la lettre d'Alain Fuchs dans son intégralité : Consulter le site web
2 « L'après-Charlie » : intégrisme et terrorisme, l'éclairage de la recherche française en sciences humaines et sociales, communiqué du 23 avril 2015. Consulter le site web
3 Pour en savoir plus, lire le communiqué du 13 juin 2016 : Attentats : « 13-Novembre », un programme de recherche inédit sur les mémoires traumatiques. Consulter le site web

Contacts :

Presse CNRS l Véronique Etienne l T +33 (0)1 44 96 51 37 l veronique.etienne@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique