Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 15 février 2016

La morphologie interne du crâne de l'Homme de Florès nous renseigne sur ses origines

Les caractéristiques physiques de l'Homme de Florès, découvert en 2003, sur l'île indonésienne du même nom, restent une source d'interrogations pour la communauté scientifique. Antoine Balzeau1 du laboratoire Histoire naturelle de l'Homme préhistorique (CNRS/MNHN/Université de Perpignan Via Domitia) et Philippe Charlier2 ont réalisé l'étude microtomographique du crâne du spécimen type de l'espèce Homo floresiensis (baptisé LB13). Leurs résultats, publiés le 15 février 2016 dans le Journal of Human Evolution, montrent que ce crâne ne présente aucun signe de pathologie connue chez Homo sapiens. Ses caractéristiques permettent d'exclure ce fossile de notre espèce et montrent plus de ressemblances avec Homo erectus.

Télécharger le communiqué de presse : Homme_Flores


Notes :

1Antoine Balzeau est chargé de recherche CNRS et travaille au Musée de l'Homme. Il est aussi chercheur associé au Musée royal de L'Afrique Centrale, à Tervuren en Belgique.
2Philippe Charlier est paléopathologiste à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, à l'Université Paris-Descartes et à l'AP-HP.
3LB1 est l'abréviation de Liang Bua 1, du nom de la grotte où ont été découverts les fossiles.

Références :

Balzeau A., Charlier P. What do cranial bones of LB1 tell us about Homo floresiensis ?
Journal of Human Evolution in press.

Contacts :

Presse CNRS l Samira Techer l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse MNHN l Christel Bortoli l T 01 44 05 73 23 l christel.bortoli@mnhn.fr
Isabelle Gourlet l T 01 44 05 72 31 l igourlet@mnhn.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique