Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 1er février 2016

Listeria : des souches hypervirulentes à tropisme cérébral et placentaire

Des chercheurs de l'Institut Pasteur, de l'Inserm, du CNRS et de l'Université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité viennent de publier dans Nature Genetics une vaste étude menée sur près de 7000 souches de Listeria monocytogenes, bactérie responsable de la listériose humaine, une infection grave d'origine alimentaire. Par une analyse intégrative de données épidémiologiques, cliniques et microbiologiques, les chercheurs ont mis en évidence la grande diversité du pouvoir pathogène de cette espèce bactérienne. Ce travail a également permis de découvrir, par une analyse génomique comparative, de nouveaux facteurs de virulence dont l'implication dans les formes cérébrales et fœto-placentaires de listériose a été démontrée expérimentalement. Il suggère en outre l'importance d'utiliser de nouvelles souches de référence, représentatives des lignées hypervirulentes identifiées ici, pour les études expérimentales du pouvoir pathogène de Listeria monocytogenes.

Télécharger le communiqué de presse : CP Listeria

Références :

Uncovering Listeria monocytogenes hypervirulence by harnessing its biodiversity, Mylène M. Maury, Yu-Huan Tsai, Caroline Charlier, Marie Touchon, Viviane Chenal-Francisque, Alexandre Leclercq, Alexis Criscuolo, Charlotte Gaultier, Sophie Roussel, Anne Brisabois, Olivier Disson, Eduardo P. C. Rocha, Sylvain Brisse, Marc Lecuit. Nature Genetics, 1er février 2016.

Contacts :

Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse Institut Pasteur l Marion Doucet / Myriam Rebeyrotte l T 01 45 68 89 28 / 01 45 68 81 01 l presse@pasteur.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique