Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 16 décembre 2015

La menace d'un prédateur subie à l'état de larve réduit la capacité du moustique à transmettre le paludisme

Les moustiques vecteurs du paludisme ayant subi les assauts d'un prédateur alors qu'ils n'étaient que des larves voient leur fécondité et leur longévité réduites. Ce « stress post-prédation » durant le stade larvaire a ainsi des effets à retardement sur la capacité des moustiques adultes à transmettre la maladie. Cette découverte est publiée le 16 décembre 2015 dans la revue Proceedings of the Royal Society B par des chercheurs de l'IRD, du CNRS et de l'IRSS1 au Burkina Faso.

Télécharger le communiqué de presse : CP palu prédation moustiques

Notes :

1 Institut de recherche en sciences de la santé (Bobo-Dioulasso).

Références :

Evidence for carry-over effects of predator exposure on pathogen transmission potential, Olivier Roux, Amélie Vantaux, Benjamin Roche, Koudraogo B. Yameogo, Kounbobr R. Dabiré, Abdoulaye Diabaté, Frederic Simard et Thierry Lefèvre. Proceedings of the Royal Society B, 16 décembre 2015. DOI : 10.1098/rspb.2015.2430
Consulter le site web

Contacts :

Chercheurs l Olivier Roux l T +226 73 28 30 49 l olivier.roux@ird.fr
Thierry Lefèvre l +226 72 82 83 55 l thierry.lefevre@ird.fr
Presse CNRS l Véronique Etienne l T 01 44 96 51 37 l veronique.etienne@cnrs-dir.fr
Presse IRD l Cristelle Duos l T 04 91 99 94 87 l presse@ird.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique