Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 26 novembre 2015

Reynald Pain nommé directeur de l'institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS

Reynald Pain a été nommé directeur de l'institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS par Alain Fuchs, président de l'organisme. Il était jusqu'ici l'un des directeurs adjoints scientifiques de l'institut. Reynald Pain entrera en fonction le 1er décembre 2015 et succèdera alors à Jacques Martino.

Reynald Pain était jusqu'ici directeur adjoint scientifique ”Astroparticules et Neutrinos” de l'IN2P3 du CNRS, ainsi que directeur du laboratoire international associé “Inter-Laboratory exchanges for Particle Physics and Cosmology" (ILPPC) et président du Conseil scientifique de l'"Institut de Fisica de Altes Energies"(IFAE) de Barcelone, en Espagne. Depuis 1998 jusqu'à l'an passé, il était également responsable scientifique à l'IN2P3 du projet « Supernova Cosmology ».

Né en 1957, Reynald Pain étudie à l'université Paris 6 (aujourd'hui UPMC) où il obtient un DEA de physique théorique en 1982, puis soutient une thèse de doctorat d'Etat en 1987. Chargé de recherches au CNRS en 1985, il est directeur de recherches au CNRS depuis l'an 2000.

A partir de 1984, il travaille pendant quatre ans sur l'expérience CHARM au CERN, plus précisément sur la mesure de l'angle de mélange électrofaible. Dès 1987, il s'implique dans l'expérience DELPHI du CERN, qu'il va suivre jusqu'aux abords de l'an 2000 : dans un premier temps pour la mesure des paramètres du boson Z0, puis dans la recherche de particules supersymétriques. De 1991 à 1993, il est chef du projet “Détecteur Externe” de l'expérience et responsable de l'équipe DELPHI du Laboratoire de physique nucléaire et hautes énergies (LPNHE, CNRS/UPMC/Université Paris Diderot). De 1996 à 2000, il coordonne, toujours pour cette expérience, un groupe d'analyse de recherche de particules supersymétriques.

Depuis le début des années 1990, Reynald Pain consacre une partie de sa carrière à la cosmologie observationnelle, à l'aide de supernovae de type Ia : il s'implique notamment, suite à un séjour de 2 ans à l'université de Berkeley, dans le programme Supernova Cosmology Project (SCP) et lance les projets Supernova factory (SNF) et Supernova Legacy Survey (SNLS). Il engage ensuite les équipes françaises dans le projet Large Synoptic Survey Telescope (LSST).

De 2009 à 2014, il est directeur du Laboratoire de physique nucléaire et hautes énergies (LPNHE).

Récipiendaire du prix Breakthrough 2015 de Physique Fondamentale, Reynald Pain a reçu également le Prix Joliot-Curie de la Société Française de Physique en 1999 et le Prix de Cosmologie de la Fondation Gruber en 2007.

Créé en 1971, l'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS a pour mission de promouvoir et fédérer les activités de recherche dans les domaines de la physique nucléaire, physique des particules et astroparticules. Il coordonne les programmes dans ces domaines pour le compte du CNRS et des universités, en partenariat avec le CEA. Ces recherches ont pour but d'explorer la physique des particules élémentaires, leurs interactions fondamentales ainsi que leurs assemblages en noyaux atomiques, d'étudier les propriétés de ces noyaux et d'explorer les connexions entre l'infiniment petit et l'infiniment grand.

Photo_RP

© CNRS/Délégation PMA





Télécharger le communiqué de presse : CP_Nomination_R.Pain


Contacts :

Presse CNRS l Julien Guillaume l T + 33 1 44 96 46 35 l julien.guillaume@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique