Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 3 septembre 2015

Les dessous de "l'effet cocktail" des perturbateurs endocriniens révélés

Des substances chimiques, qui prises isolément, sont sans danger pour l'Homme, peuvent devenir nocives lorsqu'elles sont mélangées. Trois équipes de recherche associant des chercheurs de l'Inserm et du CNRS1 à Montpellier ont élucidé in vitro un mécanisme moléculaire qui pourrait contribuer à ce phénomène connu sous le nom « d'effet cocktail ». Cette étude est publiée dans la revue Nature Communications.

Télécharger le communiqué de presse : Effet cocktail


Notes :

1Centre de biochimie structurale (CNRS - Inserm - Université de Montpellier), de l'Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (Inserm - Université de Montpellier – ICM) et de l'Institut de génomique fonctionnelle (CNRS - Inserm - Université de Montpellier)

Références :

Synergistic activation of human pregnane X receptor by binary cocktails of pharmaceutical and environmental compounds
Vanessa Delfosse, Béatrice Dendele, Tiphaine Huet, Marina Grimaldi, Abdelhay Boulahtouf, Sabine Gerbal-Chaloin, Bertrand Beucher, Dominique Roecklin, Christina Muller, Roger Rahmani, Vincent Cavaillès, Martine Daujat-Chavanieu, Valérie Vivat, Jean-Marc Pascussi, Patrick Balaguer & William Bourguet
Nature Communication Consulter le site web

Contacts :

Chercheurs :
William Bourguet l T 33 (0)4 67 41 77 02 l bourguet@cbs.cnrs.fr
Patrick Balaguer l T 33 (0)4 67 61 24 09 l patrick.balaguer@inserm.fr

Presse :
Presse CNRS l Samira Techer l T 33 (0)1 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse Inserm l presse@inserm.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique