Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 27 avril 2015

Alzheimer : l'eau pourrait servir de marqueur précoce

Une collaboration internationale1 à laquelle ont participé des chercheurs de l'Institut de biologie structurale (IBS – CEA/CNRS/UJF), de l'Institut Laue Langevin et du Laboratoire des matériaux et du génie physique (LMGP – CNRS/Grenoble INP), a mis en évidence que le mouvement des molécules d'eau pourrait constituer un marqueur indirect de la présence de fibres amyloïdes tau. Ces fibres sont directement impliquées dans le développement de la maladie d'Alzheimer et leur détection pourrait ainsi permettre un diagnostic précoce de la maladie. Ces résultats font l'objet d'une publication dans PNAS le 27/04/2015.

Télécharger le communiqué de presse : CP Alzheimer eau marqueur

Notes :

1 Des chercheurs de l'Institut de biologie structurale (CEA/CNRS/UJF, Grenoble), en collaboration avec l'Institut Laue Langevin (Grenoble), le centre de recherche de Jülich (Allemagne), le Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique (Grenoble) et l'Université de Californie (Etats-Unis)

Références :

Hydration water mobility is enhanced around tau amyloid fibers, Y. Fichou, G. Schiro, F-X. Gallat, C. Laguri, M. Moulin, J. Combet, M. Zamponi, M. Härtlein, C. Picart, E. Mossou, H. Lortat-Jacob, J.P. Colletier, D.J. Tobias, M. Weik. PNAS, 27 avril 2015.

Contacts :

Presse CNRS l Samira Techer l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs.fr
Presse CEA l Nicolas Tilly l T 01 64 50 20 11 l nicolas.tilly@cea.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique