Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 5 janvier 2004

Antoine Petit à la tête du département STIC du CNRS

Antoine Petit est le nouveau directeur du département scientifique des Sciences et technologies de l'information et de la communication, créé il y a trois ans au CNRS. Nommé le 1er janvier 2004 par le directeur général du CNRS, Bernard Larrouturou, il succède à cette fonction à Francis Jutand.

Directeur adjoint à la direction de la recherche du Ministère délégué à la recherche et aux nouvelles technologies, Antoine Petit y est responsable du secteur scientifique « Mathématiques et Sciences et technologies de l'information et de la communication » depuis décembre 2001. A 43 ans, professeur à l'Ecole normale supérieure de Cachan depuis 1994, il mène ses activités de recherche au Laboratoire Spécification et Vérification (CNRS - ENS Cachan) essentiellement sur l'informatique de la vérification.

Titulaire de l'agrégation de mathématiques (1982), Antoine Petit a soutenu une thèse en théorie des langages (1985) à l'université de Paris 7, qui l'a conduit à l'étude de modèles, principalement à base de systèmes de transitions, pour le parallélisme et le temps réel. L'utilisation de ces modèles à des fins de spécification et de vérification est devenu au fil des années un des objectifs principaux de ses travaux de recherche. Assistant agrégé à l'université d'Orléans (1984-1989) puis maître de conférences à l'université Paris Sud et chercheur au Laboratoire de Recherche en Informatique (CNRS - Université Paris Sud) de 1989 à 1994, il rejoint l'ENS Cachan où il dirige le département informatique de 1995 à 2001. Membre du comité de direction du Groupement de recherche CNRS "Algorithme, langages et programmation" de 1997 à 2001, il a été membre élu du comité national de la recherche scientifique de septembre 2000 à juin 2001. Il a également été chargé de mission auprès du département STIC du CNRS de juin 2001 à novembre 2001 avant de rejoindre le ministère chargé de la recherche.

Membre du conseil d'administration de l'Association française des sciences et technologies de l'information (ASTI) de décembre 2000 à décembre 2003, Antoine Petit a aussi été vice-président « recherche » de la Société des personnels enseignants et chercheurs en informatique de France (SPECIF) de décembre 1999 à décembre 2001.

Au CNRS, le département STIC s'appuie sur l'activité de 134 unités de recherche, structurées autour de quatre grands domaines disciplinaires : informatique et traitement de l'information ; système, signal et composant ; dispositifs et technologies micro et nano ; interactions humaines et cognition. Les champs des recherches vont ainsi des composants aux logiciels, du traitement du signal au traitement des connaissances, des réseaux de communication aux interfaces homme-machine, des méthodes et outils de conception à la commande des systèmes. Une attention particulière est portée aux applications des STIC aux secteurs de l'éducation, la santé, le transport, la ville, le handicap, les arts et technologies, l'économie, l'habitat, le militaire, le spatial et l'environnement. Le département STIC, l'un des huit départements scientifiques du CNRS, regroupe plus de 11 000 personnes, dont 800 chercheurs CNRS, 3800 enseignants-chercheurs, 400 chercheurs d'autres organismes, 4500 doctorants ou post-doctorants et 1500 personnels ingénieurs, techniciens et administratifs.


Antoine Petit, directeur du département scientifique STIC du CNRS

© Photothèque CNRS - F. Delvalle

Contacts :

Contacts :
Antoine Petit
Tél. 01 44 96 40 34/46 99
antoine.petit@cnrs-dir.fr

Communication du département STIC :
Armelle Toulemonde
Tél. 01 44 96 53 88
armelle.toulemonde@cnrs-dir.fr

Presse :
Magali Sarazin
Tél. 01 44 96 46 06
magali.sarazin@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique