Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 7 MAI 2014

Entrée en bourse d'Innoveox, à nouveau une société issue des recherches et de la valorisation du CNRS

Innoveox, entrée en bourse aujourd'hui, développe et exploite une technologie de rupture non polluante qui permet de traiter définitivement et de valoriser des déchets industriels toxiques. Cette société française exploite deux brevets du CNRS, qui est l'un de ses actionnaires via sa filiale de valorisation FIST S.A.. En seulement deux mois, c'est la troisième société exploitant des brevets issus des recherches menées au CNRS qui entre en bourse.

Employant quinze personnes, Innoveox jeune entreprise bordelaise créée en 2008, propose aux industriels une offre de services, clé en main, autour de sa technologie de rupture, l'oxydation hydro-thermale supercritique à énergie positive, destinée à traiter et valoriser durablement les déchets organiques dangereux (résidus pétroliers, solvants, pesticides, etc.). Cette solution offre désormais une alternative sérieuse aux deux seules options qui existaient jusqu'alors, l'incinération et l'enfouissement, permettant ainsi à Innoveox de convoiter un marché estimé à plus de 6 milliards d'euros sur les seuls secteurs du pétrole, de la chimie et de la santé.

Cette technologie, brevetée au niveau mondial, est le fruit de vingt années de recherches du CNRS, avec lequel Innoveox poursuit une étroite collaboration historique dans ses actions de recherches et développements. Le CNRS ne peut donc que se satisfaire de l'accueil qui a été fait par le marché à la société. Le succès commercial d'Innoveox, avec un contrat de plus de 5 millions d'euros récemment signé, et une introduction en bourse permettant de lever 14,3 millions d'euros permettent d'envisager un développement et un déploiement optimal de cette technologie émanent de la recherche publique.

Les recherches menées au CNRS sont également à l'origine de la création de nombreuses autres sociétés innovantes qui, pour certaines, ont également fait le pari, avec succès, de l'introduction en bourse. Deux autres sociétés sont ainsi entrées en bourse ces dernières semaines : McPhy, leader des solutions de production d'hydrogène sur site de consommation et SuperSonic Imagine, entreprise spécialisée dans le secteur de l'imagerie médicale qui conçoit, développe et commercialise une plateforme échographique révolutionnaire, Aixplorer®. Le CNRS a accompagné cette dernière depuis sa création en 2005 en lui concédant une licence d'exploitation de six de ses brevets codétenus avec l'Université Paris Diderot, brevets qui lui ont été cédés trois ans plus tard au moment des premières ventes, afin de renforcer sa valorisation. SuperSonic Imagine exploite aujourd'hui en tout quatorze brevets du CNRS. Celui-ci continue de soutenir la volonté d'innovation de SuperSonic Imagine en étant à la fois l'un de ses actionnaires, via sa filiale de valorisation FIST S.A. depuis 2008, tout en poursuivant avec elle une étroite collaboration dans la recherche.
Innoveox

© Franck DUNOUAU




Contacts :

Presse CNRS l Laetitia Louis l T + 33 1 44 96 51 51 l presse@cnrs-dir.fr
Presse FIST S.A. l Jean-René Bailly l T + 33 1 40 51 00 90 l jean-rene.bailly@fist.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique