Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 4 février 2014

Agriculture et histoire africaine : la génomique remet en cause le dogme établi

Grâce à une vaste étude génomique menée en Afrique centrale sur des populations de chasseurs-cueilleurs pygmées et de villageois agriculteurs, des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec le Museum National d'Histoire Naturelle (France), l'université de Montréal (Québec) et l'université Lumière-Lyon 2 (France), remettent en cause l'impact de l'agriculture dans l'histoire néolithique africaine : elle ne serait en effet la cause directe ni du succès démographique des populations l'ayant adoptée, ni du fort brassage de ces dernières avec les populations pygmées. Les résultats de ces recherches sont publiés dans Nature Communications.

Téléchargez le communiqué de presse : Agriculture africaine


Références :

The impact of agricultural emergence on the genetic history of African rainforest hunter-gatherers and agriculturalists, Nature Communications, 4 février 2014.
Etienne Patin, Katherine Siddle, Guillaume Laval, Hélène Quach, Christine Harmant, Noemie Becker, Alain Froment, Béatrice Régnault, Laure Lemée, Simon Gravel, Jean-Marie Hombert, Lolke Van der Veen, Nathaniel J. Dominy, George H. Perry, Luis B. Barreiro, Paul Verdu, Evelyne Heyer & Lluis Quintana-Murci

Contacts :

Presse :
CNRS l T + 33 01 44 96 51 51 l presse@cnrs-dir.fr
Institut Pasteur l Marion Doucet l marion.doucet@pasteur.fr l T +33 (0)1 45 68 89 28
Nadine Peyrolo l nadine.peyrolo@pasteur.fr l
T +33 (0)1 45 68 81 47


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique