Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 11 février 2013

Des connexions biologiques pour la micro-électronique

La miniaturisation des composants électroniques est en train d'atteindre une limite physique. Si la solution de l'assemblage en trois dimensions permettrait de gagner sur l'encombrement spatial, la fabrication des connections électriques dans ces nouveaux dispositifs reste un défi technologique. Des biologistes et physiciens du CEA, du CNRS, de l'Université Joseph Fourier et de l'Inra à Grenoble ont mis au point un système de connexions auto-assemblées, grâce à des filaments d'actine , pour ces structures microélectroniques en 3D. Une fois rendus conducteurs, ces filaments d'actine permettent de connecter entre eux les différents composants d'un système. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Materials du 10 février 2013.

Télécharger l'intégralité du communiqué de presse : CP-ConnexionsBiologiques

Références :

Fabrication of three-dimensional electrical connections by means of directed actin self-organization. Rémi Galland, Patrick Leduc, Christophe Guérin, David Peyrade, Laurent Blanchoin and Manuel Théry. Nature Materials. 10 février 2013.

Contacts :

Presse CNRS l T 01 44 96 51 51 l presse@cnrs-dir.fr
Presse CEA l Tuline Laeser l T 01 64 50 20 97 l tuline.laeser@cea.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique