Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 17 octobre 2012

Une exoplanète de masse similaire à la Terre, la plus proche de notre système solaire jamais détectée

Des astronomes européens, dont François Bouchy, de l'Institut astrophysique de Paris (UPMC/CNRS), ont découvert une planète de masse légèrement supérieure à celle de la Terre, en orbite autour de l'étoile Alpha Centauri B. Il s'agit de l'exoplanète la plus proche du système solaire découverte jusqu'à présent. Elle est aussi la plus légère jamais trouvée autour d'une étoile comparable au Soleil. La planète a été détectée en utilisant l'instrument HARPS installé sur le télescope de 3,6 mètres de l'ESO à l'Observatoire de La Silla, au Chili. Ce résultat représente une étape majeure dans la détection d'une jumelle de la Terre en orbite dans la zone habitable de son étoile. Les résultats sont publiés dans la revue Nature le 18 octobre 2012.

Les étoiles Alpha Centauri A et B, très semblables à notre Soleil, ainsi que la naine rouge Proxima du Centaure, forment un système triple qui est l'un des astres les plus brillants du ciel austral, et surtout le plus proche de notre système solaire : il se situe à seulement 4.3 années lumière de nous, quand notre galaxie fait environ 100 000 années lumière de diamètre.

La découverte d'une exoplanète autour d'Alpha Centauri B a nécessité d'accumuler plus de 450 mesures sur une durée de plus de 3 ans avec le spectrographe de très haute précision HARPS, en partie développé en France. Une analyse minutieuse des différents signaux présents dans les mesures de vitesse radiale de l'étoile Alpha Cen B, principalement due à l'activité stellaire, a permis de révéler le signal d'une planète en orbite tous les 3,2 jours. Le mouvement de l'étoile Alpha Centauri B créé par l'attraction gravitationnelle de cette planète est minime - il provoque une variation de vitesse apparente de seulement 51 cm/s, soit moins de 2 km/h. Il s'agit de la plus haute précision jamais atteinte en utilisant cette méthode.

Exoplanete

© François Bouchy Eso

Vue du ciel austral autour du système Alpha Centauri, l'astre le plus brillant sur la gauche de l'image. On distingue au centre de la figure la croix du Sud. L'encart montre une vue d'artiste de la planète tellurique découverte à proximité de l'étoile Alpha Cen B.


La planète nouvellement découverte, avec une masse voisine de celle de la Terre, est en orbite à environ six millions de kilomètres de son étoile, beaucoup plus proche que Mercure ne l'est du Soleil. Sa température de surface doit être beaucoup trop importante pour envisager la présence d'eau liquide. Il n'est néanmoins pas exclu que d'autres planètes plus distantes soient présentes dans ce système, car la plupart des exoplanètes connues de faible masse se trouvent en majorité dans des systèmes multi-planétaires.  

Ce résultat représente une étape majeure vers la détection d'une jumelle de la Terre en orbite dans la zone habitable d'une autre étoile dans le voisinage immédiat du Soleil.



Références :

Référence de l'article : An Earth mass planet orbiting Alpha Centauri B. X. Dumusque, F. Pepe, C. Lovis, D. Ségransan, J. Sahlmann, W. Benz, F. Bouchy, M. Mayor, D. Queloz , N. Santos, S. Udry. Nature, 15 octobre 2012.


Contacts :

Chercheur
François Bouchy l bouchy@iap.fr

Presse
UPMC I Claire de Thoisy-Méchin I T 01 44 27 23 34 - 06 74 03 40 19 I claire.de_thoisy-mechin@upmc.fr
CNRS I Julien Guillaume l T 01 44 96 51 51 l julien.guillaume@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique