Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 13 juin 2012

L'alliance AllEnvi à Rio+20 - AllEnvi place la recherche environnementale au coeur des débats

Pour les gouvernants des principaux Etats du monde réunis à Rio à partir du 13 juin 2012, l'heure est au bilan et aux nouveaux engagements. Dans ces débats, la recherche environnementale souhaite également faire entendre sa voix.
Les scientifiques regroupés sous la bannière de l'Alliance nationale de recherche pour l'environnement, AllEnvi, se sont mobilisés pour cette conférence. AllEnvi, qui rassemble une vingtaine d'organismes de recherche français1 sera présente du 13 au 24 juin 2012 sur le Pavillon de la France. Plusieurs évènements animés par des scientifiques à l'interface avec la société civile permettront à l'Alliance d'apporter sa contribution aux débats.

Lors de la première conférence de Rio en 1992, les scientifiques ont joué un rôle déterminant pour amener l'humanité à prendre conscience de l'importance des changements environnementaux. En 2012, ils continueront à faire entendre leur voix à Rio, à l'occasion de la conférence des Nations-Unies sur le développement durable.

Le rôle des chercheurs à Rio+20 consiste non seulement à tirer la sonnette d'alarme, mais aussi et surtout à faire progresser les connaissances et à proposer leur expertise aux décideurs, pour relever, par la recherche, l'innovation, la coopération scientifique et la concertation entre acteurs, les grands défis liés à l'alimentation, à l'eau, au climat, à la biodiversité et au développement des territoires.

Montrer la diversité des approches et des avancées scientifiques sur l'environnement, démontrer la nécessité pour les Etats de soutenir la recherche, coopérer avec les scientifiques dans le processus de construction de solutions, sont les messages qu'AllEnvi souhaite porter à Rio+20.

Une vingtaine de chercheurs issus des organismes membres d'AllEnvi – Cirad, CNRS, lfremer, Inra, IRD, Irstea, Muséum national d'histoire naturelle - animeront et participeront à
des conférences, ainsi qu'à des « side-events ». Les thématiques proposées dans ces manifestations mettent l'accent sur la pluridisciplinarité des sciences environnementales, la
coopération internationale des chercheurs, les interactions avec les acteurs économiques et sociétaux partout dans le monde.

Au programme :
o « Les sciences de la mer » : le programme "Mer" dans le sillage du Grenelle de la Mer. Favoriser une approche intégrée pour mieux connaître le système « mer », sa diversité et ses interactions, exploiter durablement les ressources, avec un focus sur
l'outre-mer français (19 juin),
o « Recherche et développement durable : AllEnvi, un outil de gouvernance » (20 juin),
o « Les agro sciences », contribution de la recherche agronomique à la croissance verte et à la lutte contre la pauvreté dans les pays du Sud (21 juin),
o « L'Espace pour le développement durable des territoires du Sud : application à la gestion solidaire des ressources en eau et forêts tropicales » (21 juin),
o « La biodiversité en Guyane : un territoire de prédilection pour la recherche environnementale» (21 juin),
o « Approche territoriale du changement social » : comment mobiliser des savoirs scientifiques pour le développement des territoires et la transition vers l'économie verte (22 juin),
o « Les sciences participatives » (22 juin)

Programme Pavillon France à http://www.tvrioplus20france.org/

AllEnvi :
Une ambition de coopération européenne pour le développement des pays du Sud

AllEnvi met en commun les expertises des organismes de recherche, des universités et des écoles dans le domaine des sciences environnementales. Elle incarne une volonté de coordination et de programmation pour créer une dynamique d'excellence scientifique en France et en Europe, et promouvoir une société capable de relever les défis de la transition écologique vers une croissance verte.
● Engagement au service des grands défis de nos sociétés : alimentation, eau, climat, territoires
●Coordonner la stratégie de recherche environnementale
●Regrouper les compétences de tous les acteurs

12 membres fondateurs
BRGM, CEA, Irstea, Cirad, CNRS, CPU, Ifremer, IFSTTAR, Inra, IRD, Météo France, Muséum national d'histoire naturelle.

20 000 scientifiques

Gouvernance
Président (par intérim) : François Houllier, Directeur général délégué à l'organisation, aux moyens et à l'évaluation scientifiques de l'Inra
5 vice-présidents :
● Françoise Gaill, directrice de l'Inee du CNRS, vice-présidente en charge de l'animation de la programmation et de la prospective scientifique
● Danièle Hérin, présidente de l'université Montpellier-II et représentante de la CPU, vice-présidente en charge des enjeux de formation supérieure
● François Houllier, directeur général délégué de l'Inra, vice-président en charge des politiques d'innovation, de valorisation et d'appui aux politiques publiques
● Michel Laurent, président de l'IRD, vice-président en charge de l'Europe et de l'international
● Jean-Yves Perrot, PDG de l'Ifremer, vice-président en charge des politiques de recherche en et pour l'Outre-Mer.

Pour en savoir plus : www.allenvi.fr


Notes :

(1) AllEnvi rassemble 12 membres fondateurs et 15 membres associés – Les membres fondateurs : BRGM, CEA, IRSTEA, CIRAD, CNRS, CPU, IFREMER, INRA, IRD, IFSTTAR, METEO France, MNHN (Muséum national d'histoire naturelle)

Contacts :

Presse AllEnvi
Marie Signoret – 01 40 96 61 30 / 06 77 22 35 62– presse@irstea.fr

Presse CNRS
01 44 96 43 09 - presse@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique