Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 6 décembre 2011

De nouvelles espèces de poissons découvertes aux Marquises

« PAKAIHI I TE MOANA », une campagne aux Marquises

Pendant trois semaines, les dix scientifiques embarqués à bord du navire océanographique Braveheart se sont concentrés sur l'étude des poissons côtiers, dans le cadre du premier volet de la campagne « PAKAIHI I TE MOANA » - Respect de l'océan - mise en oeuvre par l'Agence des aires marines protégées et ses partenaires (voir encadré). 20 jours de campagne pour l'étude des poissons (diversité, recensement, abondance), 10 scientifiques, près de 500 heures de plongées, 1400 km parcourus … Et déjà la confirmation encourageante d'un taux exceptionnel d'endémisme et la présence d'espèces inconnues. Repartis en campagne le 21 novembre dernier pour la deuxième rotation, les chercheurs se concentrent désormais sur la faune et la flore fixées du milieu côtier.

Carte

Une diversité d'habitats explorée
La campagne a déjà permis aux scientifiques de reconnaître des habitats très divers : tombants (les pentes abruptes) aux abords des îles, bancs de sables isolés, fonds de baies ou grottes bordant le littoral, colonne d'eau au milieu de l'océan. Cette diversité d'habitats explorés contribue à disposer d'une première vue d'ensemble des espèces de poissons qui peuplent les fonds marins des Marquises, une entreprise encore jamais réalisée à cette échelle. L'équipe océanographique a en effet parcouru 1400 kilomètres (746 milles) , des zones exposées les plus au nord (banc Clark, Motu One, Hautut, Eiao) aux zones les plus au sud (Fatu Hiva) de l'archipel des Marquises.

20 nouvelles espèces découvertes
Les scientifiques ont pu découvrir en trois semaines pas moins de 20 nouvelles espèces de poissons (environ 5% des espèces échantillonnées), confirmant ainsi le taux exceptionnel d'endémisme de l'archipel. La taille de ces espèces est très variable : de 7 millimètres à 25 centimètres environ. Serge Planes, chercheur au Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (CRIOBE, CNRS/EPHE), chef de mission de cette première phase d'exploration et coordinateur de la campagne, se réjouit de ces premiers résultats.

Sur les 450 espèces recensées (toutes n'ont pas encore pu être totalement analysées par les scientifiques à bord), environ 60 (c'est à dire 14% ) sont répertoriées comme endémiques des Marquises. Ces informations semblent démontrer que, pour les poissons, les Marquises atteignent un niveau d'endémisme important proche des taux maximums observés aux îles Hawaii ou en Mer Rouge.

Poissons

© J.Mourier/ CNRS Tombants d'Hatutu


Bilan à chaud avec les Marquisiens
Dès le retour de la mission, les Marquisiens de Nuku Hiva et leur maire, Benoit Kautai, ont eu la primeur de ce bilan dans le cadre d'une première conférence à bord du Braveheart, en présence du Ministre de l'environnement, Jacky Bryant, du ministre de l'aménagement, Louis Frébault et du président de l'Agence des aires marines protégées, Jérôme Bignon. Les  scientifiques ont également animé des ateliers avec des collégiens pour leur faire découvrir les espèces collectées au cours de la campagne.

Après les poissons : place à la flore et à la faune fixées
Depuis le 21 novembre et jusqu'au 11 décembre, une nouvelle équipe de scientifiques, coordonnée par Claude Payri de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), a embarqué à bord du navire océanographique. L'équipe se concentre sur l'étude des habitats
à travers l'analyse de la diversité de la faune et de la flore fixées. Elle espère découvrir des espèces inconnues dans les écosystèmes marins des îles Marquises, renforcer les bases scientifiques peu documentées sur la place des Marquises dans le contexte polynésien et fournir des données en matière de biodiversité dans une perspective de gestion. Les scientifiques partageront les premiers résultats de cette nouvelle campagne le 12 décembre avec les collégiens de Taiohae et la population de Nuku Hiva.

----------------------------------------------------------------------

« Pakaihi i te Moana » (Respect de l'océan), une campagne océanographique aux Marquises
Baptisée « Pakaihi i te Moana » (Respect de l'océan), cette mission océanographique est le fruit d'une collaboration institutionnelle forte, soutenue par le Pays et orchestrée avec les six maires des Marquises.
Cette campagne est montée et financée par l'Agence des aires marines protégées, établissement public national dédié à la protection du milieu marin, qui a bénéficié du soutien technique et logistique du Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (CRIOBE). Sa réalisation s'appuie sur la réunion de compétences scientifiques  complémentaires apportées par de nombreux organismes de recherche tels l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), l'institut de recherche et de développement (IRD), Centre national de la recherche française, mais aussi grâce à des partenaires noués avec le service polynésien de la pêche ou l'Institut Louis Malardé.
Cette campagne n'est pas simplement une aventure scientifique, c'est aussi une aventure humaine puisque la population marquisienne s'est investie depuis 2010 dans son montage et suivra son déroulement. La fédération culturelle marquisienne Motu Haka est en outre partenaire officiel de la campagne.

Organisée d'octobre 2011 à février 2012, la campagne s'organise autour de 4 rotations :
-Poissons côtiers/ rotations 1 (leg 1 : 25 octobre au 16 novembre) : Coordination et chef de mission : Serges Planes/ CRIOBE-EPHE-CNRS / Polynésie française
-Habitats/faune/flore/rotation 2 (leg 2 : 21 novembre-13 décembres) : Coordination et chef de mission : Claude Payri / IRD/ Nouvelle-Calédonie
-Grottes et profondeurs/rotation 3 (leg 3 : 10 au 30 janvier) : Coordination : Philippe Bouchet/ MNHN /Thierry Pérez / CNRS / chef de mission Thierry Pérez / CNRS
-Espèces pélagiques du large/rotation 4 (leg 4 : 3 au 23 février) : Coordination : Marc Taquet/ Ifremer/Polynésie française

Pour tout savoir sur la campagne : http://www.aires-marines.fr/


Notes :

Note aux rédacteurs :
Une couverture audiovisuelle est prévue pendant la campagne. Pour accès aux photos et/ou
extraits vidéos contacter :
A Moorea, Bleu lagon, Hervé Boitelle : bleulagon@me.com
A Paris, Les Films en Vrac, Benoit Tschieret : btschieret@les-films-en-vrac.com
+33 6 72 76 43 27 et +33 1 78 94 56 60
A Brest, Agence des aires marines protégées : agnes.poiret@aires-marines.fr
+332 98 33 92 58 et +336 79 04 47 07

Contacts :

Agence des aires marines protégées
A Papeete : sophie-dorothee.duron@aires-marines.fr
00 689 506 043/308 417
A Brest : agnes.poiret@aires-marines.fr/
02 98 33 92 58 / 06 79 04 47 07

Presse CNRS
Muriel Ilous / 01 44 96 43 09 /muriel.ilous@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique