Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 8 novembre 2011

Ressources minérales non énergétiques : le CNRS coordonne le projet européen ERA-MIN, lancé à Bruxelles

La Commission européenne vient de créer le projet ERA-MIN, un Era-Net sur les ressources minérales non-énergétiques, dites aussi « métaux stratégiques » ou « critiques » pour une durée de quatre ans. Coordonné par le CNRS ce nouveau consortium, lancé officiellement le 8 novembre 2011 à Bruxelles constituera le socle d'un grand réseau européen de la communauté des matières minérales appelé ENERC (European non-energy mineral raw materials research community).

Les ressources minérales non-énergétiques comme le sélénium, titane, lithium, les terres rares... sont vitales pour l'économie européenne. Mais ces précieuses ressources, utilisées dans les secteurs de l'automobile, l'aéronautique, l'éolien, le photovoltaïque, l'éclairage et plus généralement les hautes technologies, sont principalement monopolisées par la Chine. Pour l'Union européenne, gros consommateur de ces ressources minérales mais n'en produisant elle-même que 3%, la question de leur sécurisation et de leur approvisionnement est devenue cruciale. C'est pourquoi la Commission européenne a créé ERA-MIN afin de structurer ce domaine de recherche actuellement très fragmenté et d'assurer ainsi sa représentativité dans les plus hautes instances européennes traitant de la recherche et de l'innovation.

ERA-MIN est coordonné par le CNRS et comprend actuellement 11 partenaires de 9 pays : France (CNRS), Allemagne (BMBF, Jülich), Suède (VINNOVA, SGU), Pays-Bas (M2i), Finlande (TEKES), Espagne (CDTI), Portugal (FCT), Pologne (NCBiR), Hongrie (MBFH). Le nombre de partenaires sera amené à s'accroître pendant la durée du projet puisqu'il s'agit de constituer un réseau européen visant à rassembler pour la première fois un nombre significatif d'agences de programmation et de financement pour le développement d'un domaine de recherche et d'innovation sur la question des ressources minérales non énergétiques à l'échelle de l'Europe.

ERA-MIN se veut être :
• Le lieu d'échange et de partage d'informations entre les communautés scientifiques et techniques, la plateforme européenne existante ETP-SMR et les principaux donneurs d'ordre publics, économiques et industriels impliqués, et ce dans le plus grand nombre possible de pays européens.
• Une cellule de réflexion pour établir une prospective.
• La structure de référence pour aider les gouvernements des états membres à adapter leur politique et stratégie nationale, en phase avec la vision européenne.
• Un levier pour favoriser la coordination intergouvernementale et les financements  publics-privés

ERA-MIN développera et formalisera également les partenariats nécessaires avec les pays en dehors de l'Union européenne comme la Russie, les Amériques  du Nord et du Sud et l'Afrique...

ERA-MIN est structuré autour de trois thématiques principales :

• Les questions transverses
- Intelligence minérale : définition de la criticité et de ses indicateurs, analyse des cycles de vie, mesure des compétitions d'usage des territoires ; analyse et description des procédés industriels et des technologies, des flux de matières, des pratiques du marché et des pratiques minières
- Perceptions et acceptabilités sociales
- Formation

 Les ressources primaires (ressources des milieux continentaux, ressources marines, impacts environnementaux)

• Les ressources secondaires (recyclage) et substitution


Contacts :

Chercheurs coordinateurs du projet :

Bruno Goffé l T 06 80 47 72 48 l bruno.goffe@cnrs-dir.fr

Olivier Vidal l T 04 76 63 59 24 l Olivier.Vidal@ujf-grenoble.fr

Presse CNRS l Laetitia Louis l T 01 44 96 51 37 l laetitia.louis@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique