Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 10 Août 2011

François Robert reçoit la Leonard Medal de la Meteoritical Society

François Robert, chercheur CNRS spécialisé en géochimie isotopique, directeur du Laboratoire de minéralogie et cosmochimie du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN/CNRS), a reçu hier à l'Université de Greenwich à Londres la Leonard Medal qui honore des contributions exceptionnelles en planétologie et cosmochimie. Cette distinction est attribuée par la Meteoritical Society, une association fondée en 1933 pour promouvoir l'étude et l'histoire des matériaux extraterrestres tels que les météorites et les échantillons récoltés lors des missions spatiales. La Leonard Medal est la plus haute distinction décernée dans ce champ disciplinaire.

Après une thèse en France puis un post-doc au CALTECH (Pasadena USA), François Robert entre comme chercheur au CNRS au Laboratoire de géochimie des isotopes stables de l'Institut de Physique du Globe, en 1980. Il rejoint le Muséum en 1992 où il occupe le poste de directeur de recherche CNRS au Laboratoire de minéralogie. C'est en 2008 qu'il prend la direction du Laboratoire de minéralogie et cosmochimie (MNHN/CNRS) au Département Histoire de la Terre. Ce chercheur a déjà reçu plusieurs distinctions pour ses différents travaux dont la Médaille d'argent du CNRS (2003).

François Robert doit sa réputation à son travail sur les isotopes de l'hydrogène qui ont amélioré la compréhension de l'origine de l'eau et de la matière organique du système solaire. Il s'est également distingué pour son travail sur les éléments légers (lithium, béryllium, bore) formés par irradiation de la matière interstellaire. Il a mené ces recherches en collaboration avec ses collègues du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques de Nancy (CNRS/Université Nancy 1/INPL Nancy) et du laboratoire de Géochimie Organique et Minérale de l'Environnement à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris.

François Robert travaille sur différentes thématiques scientifiques, mettant en jeu les outils analytiques les plus sophistiqués de la géochimie (microsondes ioniques, nanosims…) :

• Les traces de la Vie dans les plus vieux sédiments terrestres

• La température des océans anciens

• La synthèse organique durant la formation du système solaire

• L'activité du soleil enregistrée par les compositions isotopiques

• L'origine de l'eau dans le système solaire

• L'approche théorique du fractionnement isotopique.

Il est également l'auteur de nombreux articles scientifiques : 98 articles dans les journaux internationaux - 14 à Nature & Science - 30 articles de vulgarisation -12 chapitres de livres.

François robert

© Pierre Maraval – 1000 chercheurs parlent d'avenir

François Robert


 


Contacts :

CNRS
Muriel Ilous
muriel.ilous@cnrs-dir.fr
T. 01 44 96 43 09
MNHN
presse@mnhn.fr
Estelle Merceron l T. 01 40 79 54 40
Claire Bourrasset l T. 01 40 79 53 87


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique