Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 22 juin 2011

Anthropologie : Roberto Macchiarelli reçoit le prix "Fabio Frassetto" 2011

Le Prix international "Fabio Frassetto" pour l'anthropologie physique, l'un des plus prestigieux dans cette discipline, vient d'être attribué par l'Académie des Lynx (1) à Roberto Macchiarelli, professeur à l'Université de Poitiers et au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, au sein d'une unité mixte Muséum / CNRS (2) et à Salvador Moya-Sola de l'Institut de Paléontologie Miquel Crusafont de Sabadell en Espagne. Cette récompense, dotée d'un montant de 25 000 €, leur a été remise par Giorgio Napolitano, Président de la République italienne. Elle avait été décernée en 2005 à Yves Coppens, Professeur au Collège de France et Professeur Honoraire au Muséum national d'Histoire naturelle.

Professeur de paléoanthropologie, Roberto Macchiarelli enseigne et travaille au Département de géosciences de l'Université de Poitiers depuis 2001 et au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris depuis 2007. Né à Asti en Italie le 6 septembre 1954, il est l'auteur de plus de 160 publications. Ses recherches innovantes, à forte composante méthodologique (microtomographie à rayonnement X) (3), visent à étudier l'humanité fossile, principalement Homo ergaster-erectus, Néandertal, ainsi que des populations fossiles d'Homo sapiens anatomiquement modernes.

Roberto Macchiarelli a conduit depuis 25 ans des fouilles sur des sites d'intérêt paléoanthropologique et archéo-anthropologique au Proche-Orient et en Afrique de l'Est. Elles lui ont permis de reconstruire la dynamique des populations humaines en Afrique orientale et dans la Péninsule arabique au cours du Pléistocène (environ -1,8 million d'années à -10 000 BP) en rapport avec les variations climatiques qui ont conditionné la distribution des ressources. Ses découvertes majeures de restes humains de près d'un million d'années sur un site érythréen (5), et plus récemment dans la région de la Tihama, au Yémen, sont susceptibles de remettre en cause la chronologie et les voies de propagation d'Homo sapiens en Eurasie.

 

photo roberto

© Jean-François Tournepiche

Roberto Macchiarelli dans la région de Timaha, au Yémen




Notes :

(1) Accademia nazionale dei Lincei : Créée en 1603, cette académie est la plus ancienne du Monde. Située à Rome à la Villa Corsini, elle est placée sous le haut patronage permanent du Président de la République italienne.
(2) Département de Préhistoire du Muséum national d'Histoire naturelle – UMR CNRS/MNHN 7194 : Histoire naturelle de l'homme préhistorique.
(3) La microtomographie à rayonnement X est une technique d'imagerie non destructrice permettant de reconstruire le volume d'un objet à partir d'une série de mesures effectuées par tranche depuis l'extérieur de cet échantillon pour en retranscrire une image en trois dimensions.
cf communiqué de presse « Le prix Leroi-Gourhan 2010 attribué à Clément Zanolli » de mars 2011.
(5) cf communiqué de presse « Découverte en Erythrée d'un nouvel hominidé par une équipe de recherche franco-italienne » de janvier 2011.

Contacts :

Presse CNRS
Priscilla Dacher
01 44 96 46 06
priscilla.dacher@cnrs-dir.fr

Presse Musée de l'Homme
Isabelle Gourlet
01 44 05 72 31
igourlet@mnhn.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique