Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 23 mars 2010

Jacques Martino est nommé directeur de l'IN2P3 - CNRS

Jacques Martino est nommé directeur de l'Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du CNRS par Alain Fuchs, président de l'organisme. Jacques Martino était depuis 2001 directeur du laboratoire Subatech (CNRS, Ecole des Mines de Nantes, Université de Nantes) et directeur du groupement d'intérêt public du cyclotron Arronax, à Nantes. Il entrera en fonction à partir du 1er avril 2010 et remplacera Michel Spiro, élu président du conseil du Cern en décembre dernier et qui restera président du Comité des très grands équipements scientifiques et grandes infrastructures (TGE/TGI) du CNRS.

Au CNRS, Jacques Martino était en outre jusqu'ici chargé de mission du Délégué Régional pour les Pays de la Loire depuis 2005, et porteur du projet interdisciplinaire « SBADE » (Signal Bruit Alerte Détection Environnement) depuis 2007. Il a également été membre de la section 03 « Interactions, particules, noyaux, du laboratoire au cosmos » du Comité National de la recherche scientifique en 1999/2000, membre du conseil scientifique du Ganil (CNRS/CEA) de 1998 à 2001 et membre de 1984 à 1988 de trois commissions de réflexions CEA / IN2P3-CNRS sur les axes à venir de la physique nucléaire française.

Parmi ses autres fonctions récentes, ce professeur de l'Ecole des Mines de Nantes a été l'an passé membre de trois comités AERES. Expert scientifique pour la région Auvergne, il a occupé de 2004 à 2008 dans les Pays de la Loire la vice-présidence de la commission « sciences exactes » du Comité consultatif régional pour la Recherche, le Développement et la Technologie.

Né en 1952 à Meaux, Jacques Martino est devenu ingénieur de l'Ecole centrale de Paris en 1975, puis docteur d'Etat en physique nucléaire et des particules en 1982. Physicien au Service de Physique des Hautes Energies (SPhN, CEA/IRF) de 1980 à 1993, il a ensuite été chef du Service d'Instrumentation Générale (CEA/DAPNIA/SIG) de 1993 à 1996, puis chef du Service de physique nucléaire (CEA/DAPNIA/SPhN) de 1996 à 2001.

Jacques Martino est un physicien nucléaire expérimentateur dont les travaux ont essentiellement porté sur la structure du nucléon, d'abord auprès de l'Accélérateur Linéaire de Saclay, puis au Cern où il a coordonné la réalisation du polarimètre à muons de l'expérience SMC. Il participe aujourd'hui à l'expérience Double Chooz, et au projet Nucifer d'application de la détection des antineutrinos.

Jacques Martino a enseigné au DEA « Champs, particules, matières » d'Orsay de 1987 à 1996. Il a été également membre de « l'Editorial Board » de « Journal of Physics » de 2003 à 2006. Il a reçu le prix Daniel Guinier pour sa thèse de 3e cycle et a effectué son séjour post-doctoral en Suisse (au SIN, Villigen) sur les désintégrations rares et interdites du muon.

Jacques Martino

© Nicole Tiget, CNRS

Jacques Martino




Contacts :

Presse CNRS l Julien Guillaume l T 01 44 96 46 35 l julien.guillaume@cnrs-dir.fr

Communication IN2P3 – CNRS l Christina Cantrel l T 01 44 96 47 60 l Christina.Cantrel@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique