Moteur de recherche

 

Espace presse

Paris, 12 mars 2007

Ethique et sciences du comportement humain : Les recommandations du Comite d'éthique du CNRS

Le Comité d'éthique du CNRS (Comets) vient d'achever un long travail de réflexion sur les pratiques éthiques dans le domaine des recherches sur le comportement humain. Ces sciences, qui touchent au plus intime de l'homme, se révèlent à la fois complexes en raison de la grande diversité des champs couverts et délicates quant au sujet même de leur étude qui requiert un absolu respect de sa dignité. A l'intention des chercheurs mais aussi du public, le Comets publie un ensemble de réflexions éthiques et propose quatre recommandations sur la pratique de la recherche et l'exploitation des résultats dans le domaine du comportement.

De nombreuses disciplines de recherche ont pour objet la connaissance du comportement humain, indispensable pour comprendre l'Homme et la place qu'il occupe parmi les autres êtres vivants. La poursuite de ces recherches, comme leurs résultats, peuvent avoir des répercussions tant au sein du laboratoire qu'au-delà de celui-ci. Saisi en 2003 par Gérard Mégie, alors président du CNRS, sur “les pratiques éthiques dans les recherches sur le comportement humain”,0le Cgm)té d'éthique du CNRS a procédé à un long travail de réflexion. Le document qu'il publie à l'intention des chercheurs, de l'organisme qui les emploie mais aussi du public en est l'aboutissement, nécessairement provisoire. Au-delà des cadres juridiques classiques, le Comets y présente des considérations éthiques et des recommandations qui portent sur la pratique de la recherche et sur la maîtrise de l'exploitation des résultats qui en sont issus dans des domaines aussi variés que les neurosciences, la psychologie expérimentale, la psychanalyse ou la publicité lorsqu'elle utilise des techniques de conditionnement psychologique.

 

Le comité a constaté l'extrême complexité de la question posée, en partie à cause de la très grande étendue du champ couvert par les sciences du comportement, et de la difficulté même de les définir avec une précision suffisante. En outre, parce que ces sciences touchent souvent au plus intime de l'homme, la recherche dans leurs différents domaines peine parfois à définir son objet, puisque il s'agit toujours, en définitive, d'un sujet singulier, dont la dignité impose l'absolu respect. Le comité est conscient des difficultés inhérentes à traiter de tels sujets, de la prudence requise dans l'utilisation des résultats mais aussi, sans réductionnisme abusif, de la nécessité de les connaître et de les respecter.

 

Les enjeux pour les personnes sont de grande ampleur. Même si des contraintes sont déjà appliquées au déroulement des recherches et à l'utilisation des résultats, la prise en compte de ces enjeux est souvent insuffisante, l'opinion ne comprend pas toujours les modes de travail de la recherche, et les chercheurs perçoivent mal la réactivité de l'opinion aux perspectives qu'ils ouvrent.

 

Le comité propose ainsi quatre recommandations touchant à la notion de risque psychique, à la veille scientifique et éthique, à la formation des chercheurs des domaines concernés, enfin au dialogue avec les citoyens et à la nécessité de l'organiser .

 

Pour en savoir plus : http://www.cnrs.fr/fr/presentation/ethique/comets/


Contacts :

COMETS
Christiane Bouchard
T 01 44 96 43 55
christiane.bouchard@cnrs-dir.fr

Presse
Martine Hasler
T 01 44 96 46 35
martine.hasler@cnrs-dir.fr


Haut de page

Derniers communiqués
Toutes disciplines confondues

Retour à l'accueilContactcreditsCom'Pratique