Moteur de recherche

 
CNRS > Presse > Les brèves du CNRS

Espace presseLes brèves du CNRS

Paris, 21 septembre 2007

Génétique : découverte d'un nouveau mécanisme de contrôle de la synthèse des protéines par la structure de l'ARN messager

L'information des gènes est transcrite en ARN messager (ARNm), puis traduite en protéines par une machinerie moléculaire, le ribosome. Pour pouvoir être décodé, l'ARNm doit « s'enfiler » à l'intérieur du ribosome. Cette étape aboutit à l'activation ou à l'inhibition de la synthèse de la protéine, et permet donc la régulation de l'expression du gène concerné.

 

Les chercheurs de l'Institut de génétique et biologie moléculaire et cellulaire (CNRS/Université Strasbourg 1/Inserm) et de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire du CNRS ont visualisé directement, par microscopie électronique et reconstruction tridimensionnelle, comment la structure de l'ARNm peut bloquer le ribosome de façon transitoire. Lorsque le fil de l'ARNm forme un « repliement » particulier à l'entrée du ribosome, qui l'empêche de s'enfiler, la synthèse de la protéine codée par cet ARNm ne peut pas commencer.

 

Les chercheurs ont localisé une région précise du ribosome où a lieu la liaison de l'ARNm replié. On la retrouve chez les bactéries et chez l'homme. Il s'agit donc de la découverte d'un mécanisme général, capable de contrôler la traduction de l'information génétique en fonction des besoins cellulaires.

Références :

Structured mRNAs regulate translation initiation by binding to the platform of the ribosome. Stefano Marzi, Alexander G. Myasnikov, Alexander Serganov, Chantal Ehresmann, Pascale Romby, Marat Yusupov and Bruno P. Klaholz, Cell, 130, 1019-1031, 21 septembre 2007.

Contacts :

Chercheur :
Bruno Klaholz
03 88 65 57 55
klaholz@igbmc.u-strasbg.fr

Presse :
CNRS
Claire Le Poulennec
01 44 96 49 88
claire.le-poulennec@cnrs-dir.fr

INSERM
Severine Ciancia
01 44 23 60 86
severine.ciancia@tolbiac.inserm.fr


Haut de page

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide