Moteur de recherche

 
CNRS > Presse > Les brèves du CNRS

Espace presseLes brèves du CNRS

Paris, 31 mai 2007

Vers de nouveaux traitements contre la dépendance au cannabis

Pour développer de nouveaux médicaments contre la dépendance au cannabis, les antagonistes (1) des récepteurs nicotiniques alpha-7 se révèlent de nouvelles et intéressantes cibles moléculaires. Tel est le résultat d'une étude menée par une équipe de l'Institut de physiologie et biologie cellulaires (IPBC, CNRS / Université de Poitiers), en collaboration avec l'Université de Cagliari (Italie) et le National Institute on Drug Abuse (USA). Plus précisément, ces chercheurs ont montré que l'antagoniste spécifique du récepteur nicotinique alpha-7, le methyllycaconitine (MLA), est capable de contrecarrer les effets renforçants et discriminatifs du constituant principal du cannabis, le delta-9-tetrahydrocannabinol (THC) ou d'un agoniste cannabinoïde (2) synthétique. Il faut savoir que toutes les causes d'addiction interfèrent avec le système de récompense, qui gère naturellement nos désirs, nos plaisirs et nos émotions. Une fois activé, ce système induit une sensation de satisfaction physique et psychique que les personnes dépendantes cherchent à reproduire. Cette activation est donc considérée comme majeure dans l'instauration d'une dépendance. Or, l'équipe de l'IPBC vient de mettre en évidence que le MLA empêche le THC d'activer ce système, son action étant manifeste à des doses ni toxiques, ni sédatives. De plus, contrairement aux antagonistes nicotiniques alpha-7, aucun effet sur la discrimination des cannabinoïdes ou sur l'activation du système de récompense n'est observé avec les antagonistes non-alpha-7. Certes, la dépendance physique au cannabis est faible, mais la dépendance psychologique peut être forte et nécessiter une intervention médicale. Aussi, la découverte de nouvelles cibles moléculaires réduisant les effets psychotropes du cannabis est primordiale pour produire des thérapies effectives.

Notes :

(1) Un antagoniste est une molécule interagissant avec un récepteur membranaire et bloquant ou diminuant l'effet physiologique de la molécule activatrice de ce récepteur (ici, le THC).
(2) Un agoniste est une molécule interagissant avec un récepteur membranaire et activant ce dernier.

Références :

Nicotinic alpha-7 Receptors as a New Target for Treatment of Cannabis Abuse. Marcello Solinas, Maria Scherma, Liana Fattore, Jessica Stroik, Carrie Wertheim, Gianluigi Tanda, Walter Fratta, and Steven R. Goldberg. J. Neurosci., May 2007; 27: 5615-5620.

Contacts :

Contact chercheur
Marcello Solinas
T 05 49 36 63 43
marcello.solinas@univ-poitiers.fr

Contact presse
Priscilla Dacher
T 01 44 96 46 06
priscilla.dacher@cnrs-dir.fr


Haut de page

Retour à l'accueilContactcreditsCom'PratiqueAccessibilité : aide