Moteur de recherche

 
CNRS

Bernard Meunier

Bernard Meunier a été nommé président du CNRS le 20 octobre 2004 et a démissionné de ses fonctions le 5 janvier 2006

Bernard Meunier, né le 11 mars 1947, est maître en sciences physiques de l'université de Poitiers, docteur de troisième cycle de l'université de Montpellier (1971) et docteur d'État de l'université de Paris-XI (1977). Il a effectué un stage post-doctoral à l'université d'Oxford. Il a été assistant délégué à l'IUT de chimie de Montpellier avant d'entrer au CNRS en 1973. Après avoir été successivement stagiaire, attaché, chargé, maître, il est actuellement directeur de recherche. Depuis 1993, il enseigne à l'École polytechnique (maître de conférences de 1993 à 2000 et professeur chargé de cours depuis 2000). Son cours actuel est consacré à la chimie biologique et thérapeutique. Il est directeur adjoint du Laboratoire de chimie de coordination du CNRS depuis 2003. Il a été membre nommé de la section 18 (Eléments de transition - Interfaces et catalyse) du Comité national de la recherche scientifique de 1996 à 2000.

Après une formation initiale en chimie organométallique avec Robert Corriu à Montpellier et Hugh Felkin à l'Institut de chimie des substances naturelles du CNRS à Gif-sur-Yvette et en cristallographie à Oxford, Bernard Meunier s'est tourné vers la chimie de l'oxydation à son arrivée au Laboratoire de chimie de coordination du CNRS à Toulouse en 1979. Depuis il s'est consacré avec son équipe à l'étude des transferts d'atomes d'oxygène ou d'électrons induits par des métaux de transition dans les domaines de la chimie et de la biologie.
Ce parcours non-linéaire l'a amené à aborder des domaines aussi variés que l'utilisation de l'eau de Javel et du monopersulfate de potassium comme donneurs d'atomes d'oxygène dans des réactions d'époxydation et d'hydroxylation catalytiques, l'oxydation de médicaments anticancéreux à l'aide de peroxydases, les coupures d'ADN à l'aide de la bléomycine ou de métalloporphyrines, l'oxydation catalytique d'aromatiques chlorés, le mode d'action de l'isoniazide, le mécanisme d'action de médicaments antipaludiques et la préparation de nouvelles molécules actives sur des souches chloroquino-résistantes (ces recherches ont conduit à la création de la société PALUMED dans le cadre de la loi sur l'innovation de juillet 1999). Il s'intéresse également aux rôles des ions métalliques dans les maladies neurodégénératives. L'ensemble de ses travaux a donné lieu à plus de 310 publications, 27 brevets et à 292 conférences dont plus de la moitié à l'étranger. Il a contribué à une dizaine de livres.

Bernard Meunier a effectué de nombreux séjours dans des universités étrangères : Stanford (1982 et 1983), Princeton (1989 et 1991), Salt Lake City (1997) et Dortmund (2003).
Il a été président de la division de chimie de coordination de la Société française de chimie en 2000 et 2001 et il est membre du comité de recrutement du Département biologie de l'École polytechnique depuis 1998. Il est également membre du Comité d'éthique du CNRS depuis 2003.
 
Parmi ses nombreuses activités éditoriales dans des journaux scientifiques, il faut noter sa participation active dans la mise en place des nouveaux journaux européens de chimie. En particulier il a été un des premiers éditeurs de "European Journal of Inorganic Chemistry".
Il a été l'organisateur de plusieurs congrès scientifiques dont le cinquième congrès européen de chimie biologique inorganique à Toulouse en 2000. Il a initié et mis en place les Chaires d'excellence Pierre de Fermat de la Région Midi-Pyrénées en 2004.

Bernard Meunier a reçu la médaille d'argent du CNRS en 1991, le prix de la division de chimie de coordination de la Société française de chimie en 1994, le prix Clavel de l'Académie des sciences en 1997, la médaille Berthelot de l'Académie des sciences également en 1997, le prix Descartes-Huygens de l'Académie des Sciences des Pays-Bas en 2001, le grand prix “Michel Benech” au 21ième Concours de l'innovation de la Région Midi-Pyrénées (2001) et le prix A. Von Humboldt-Gay Lussac en 2002. Depuis 1999, il est membre de l'Académie des sciences.

Communiqué de presse, 20 octobre 2004
Message de Bernard Meunier aux administrateurs et aux personnels du CNRS, 21 octobre 2004
Message de Bernard Meunier aux administrateurs et aux personnels du CNRS, 5 janvier 2006


Haut de page

Retour à l'accueilContact